Le tribunal de première instance de Labé a procédé, dans la matinée de ce jeudi 10 décembre 2020, à l’incinération de 55 kilogrammes de chanvre indien. L’opération s’est déroulée sur le site de Thialakoun, en présence des autorités administratives et judiciaires. Ces 55 kilogrammes avaient été saisis au mois de juin dernier, lors d’une opération de ratissage qui avait été menée par le commissariat urbain de police de Labé, dans le quartier de Daka.  

Pour rappel,  après la saisie du chanvre indien, à l’époque, le préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah, avait émis le souhait d’une incinération immédiate. Une demande à laquelle, le tribunal de Labé n’avait pas accédé, arguant du fait que le propriétaire n’avait pas été arrêté. Le TPI de Labé disait à l’époque, que procéder à l’incinération de cette quantité de chanvre indien, sans avoir arrêté au préalable le propriétaire, serait la destruction de preuves, au cas où il serait arrêté.

Alors, le propriétaire a t-il été enfin arrêté ? Sur la question, le tribunal a été plutôt évasif. Lors de la cérémonie d’incinération, il s’est limité à dire que cette incinération intervient, après une décision rendue par le tribunal sans dire plus. Autrement dit, le propriétaire qui était en cavale avait été arrêté, jugé et puis condamné ou, ceux qui avaient été arrêtés à son domicile ont-ils finalement été déclarés coupables ? 

Sam Samoura pour Guinee7.com