A l’appel du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), les manifestations ont commencé depuis la nuit dernière dans la commune urbaine de Labé. Des barricades ont été érigées dans la quasi-totalité des carrefours. En début de matinée, malgré la multitude des barricades, un calme précaire régnait a constaté Guinee7.com sur place

Entre heures et heures, toutes les rues étaient désertes même si l’on apercevait des barricades. Au carrefour du siège de la sûreté, quelques jeunes commençaient à jeter des pierres sur les agents de la police confinés à l’intérieur de la cour. A Thiaghè, dans le quartier Tata2, des pneus étaient brûlés sur la route qui mène vers le camp Elhadj Oumar Tall. Au rond point de l’hôpital régional, des jeunes étaient également là, tous les accès à l’hôpital sont sous contrôles des jeunes qui se livrent au racket des citoyens. Dans le quartier Kouroula, où se trouve l’administration, le conseil du quartier en sa tête, le chef du quartier exige aux jeunes de ne pas brûler les pneus sur le bitume, de se contenter seulement des barricades. Pour l’heure, les services de sécurités ne sont pas visibles sur le terrain.

Sam Samoura pour Guinee7.com