La mort d’une jeune fille dans la clinique de l’institut de formation professionnelle Dara Etoile Labé (DEL) suscite plusieurs interprétations en ce moment dans la cité. Chez les parents de la victime, l’on parle d’une erreur médicale qui aurait entrainé la mort de Fatimatou Diallo. Dans la matinée de ce mardi 24 Aout 2021, une équipe de la direction préfectorale de la santé de Labé,  s’est rendue à la clinique pour des fins de constat. En attendant le rapport de constat, la  DPS a instruit la fermeture.

C’est dans la soirée de ce lundi 23 Aout 2021, aux environs de 15 heures, que Fatimatou Diallo âgée de 16 ans élève en classe de 9ème année,  a rendu l’âme à l’hôpital régional de Labé. Selon un des parents de la victime qui s’est confié à notre rédaction,  c’est le 14 aout dernier, que la défunte s’était rendue à la clinique DEL. Elle se tordait alors  de douleurs abdominales suivies de vomissements. A la clinique DEL, les médecins ont diagnostiqué une appendicite et la jeune fille fut opérée sur place. Seulement après la cicatrisation de la plaie, Fatimatou Diallo avait toujours mal et son état de santé se dégradait progressivement. C’est ainsi que sa famille l’a ramenée de nouveau  à la  clinique le dimanche 22 aout. Compte tenu de la gravité de son état de santé ce jour, les responsables de la clinique ont demandé qu’elle soit référée vers une structure sanitaire à Conakry. Ce qui ne sera pas fait, et à défaut, la jeune élève sera finalement référée au service de chirurgie de l’hôpital régional de Labé où, malgré les efforts des médecins, elle rendra l’âme au moment où les médecins s’apprêtaient pour le bloc opératoire, nous apprend-t-on.

Selon certaines sources concordantes, les médecins de la clinique DEL se seraient trompés de diagnostic, car celui  fait à l’hôpital régional de Labé aurait signalé une « péritonite » en lieu et place d’une « appendicite ». Certains proches de la défunte parlent même d’une mauvaise opération faite à la clinique DEL.

Pendant plusieurs heures dans la matinée de ce mardi 24 Aout de 2021, une équipe de la direction préfectorale de la santé de Labé conduite par le directeur même, le docteur Mamadou Hady Diallo, s’était rendue à la clinique pour les investigations. En attendant les conclusions du rapport, la mission a sommé la clinique de fermer, nous a confié le DPS sur place.  Selon nos sources dignes de foi, la clinique ne dispose pas d’autorisation de faire certains traitements comme la chirurgie  dans ses locaux

Pour le moment, les responsables de la clinique, n’ont pas daigné s’exprimer.

Pour rappel, il y a quelques mois, une autre clinique, en l’occurrence la clinique de la Mosquée avait été interdite par les autorités sanitaires  de faire de la chirurgie après la mort d’un patient pendant une opération de hernie.

Sam Samoura pour Guinee7.com