Le ministre des Infrastructures et des Transports, Yaya Sow était à l’aéroport de Labé, mercredi 8 Juin pour une visite de terrain. Sur place, il a dressé un constat alarmant. Ce qui a d’ailleurs valu la suspension du responsable des lieux, Mamadou Sita Bah, rapporte le correspondant de Guinee7.com

C’est un ministre visiblement déçu qui a quitté l’aérodrome de Labé après le constat des lieux, il a simplement décidé d’agir. « Le constat est catastrophique, il n’est pas du tout bon. Ce n’est plus un aéroport, en fait c’est devenu un lieu de loisir qui n’est pas propre du tout. Il n’y a que des maquis à l’aéroport et ce n’est pas bon pour l’image de Labé, ni pour l’image de la République parce que beaucoup d’étrangers viennent ici, si l’aéroport est transformé en maquis, ce n’est pas une bonne chose pour les aéronefs qui arrivent ici. Donc comme mesure conservatoire, j’ai décidé de suspendre le responsable de l’aéroport et ensuite, j’ai demandé à ce que tous les maquis soient fermés et maintenant là », a déclaré aux journalistes le ministre Yaya Sow.

Le principal concerné pour sa part, dit que c’est la direction de l’Agence de la navigation aérienne (ANA)  qui a signé un contrat dans ce sens. « J’ai un contrat dûment signé par l’Agence de la navigation aérienne et le versement pour la location c’est à la banque centrale et tous les reçus, je dépose à Conakry. C’est Conakry  qui a mis le bar en location pas moi », s’est défendu  Mamadou Sita Bah.

Sur place, le ministre qui a appelé le directeur de l’Agence de navigation aérienne a rapporté que l’ANA n’est pas informée du contrat dont parle le directeur et qu’aucun copek n’est versé à la Banque centrale.

Sam Samoura pour Guinee7.com