Depuis le mardi dernier et ce jusqu’à nouvel ordre, Cellou Dalein Diallo avait appelé ses militants à manifester pour dit-il défendre sa victoire au scrutin présidentiel du 18 Octobre dernier. Si le premier jour (mardi) la manifestation avait été partiellement suivie à Labé, avec notamment une marche pacifique, force est de reconnaitre que la 3ème journée (ce jeudi), elle n’est presque pas suivie, selon le constat du correspondant de Guinee7.com sur place.

Je soutiens la revendication mais, il faut qu’on nous laisse nous débrouiller un peu

Ce Jeudi 5 novembre, les alentours du marché central de Labé grouillaient de monde, même si les portes d’accès de l’intérieur du marché étaient fermées. Certains magasins externes étaient même ouverts. Approché par notre reporter sur les raisons de l’ouverture de son magasin, Alpha Oumar Diallo a confié ceci : « Ce n’est pas parce que je ne respecte pas le mot d’ordre de la manifestation, c’est juste que nous vivons de ce que nous gagnons ici. Si on ferme pour des jours durant, nous ne pourrions pas nourrir nos familles. Je soutiens la revendication mais, il faut qu’on nous laisse nous débrouiller un peu. »

Les forces de maintien d’ordre sont restées retranchées dans leurs bases

Plusieurs banques primaires et stations-service fonctionnaient normalement en début de matinée. Même constat au niveau de l’administration et les sociétés de téléphonie. La circulation était aussi fluide, excepté le rond-point de Hoggo M’bouro où des jeunes avaient érigé des barricades. Comme depuis le début de ces dernières manifestations annoncées par Cellou Dalein Diallo, les forces de maintien d’ordre sont restées retranchées dans leurs bases.

Sam Samoura pour Guinee7.com