La ville de Labé a connu une journée très mouvementée, ce lundi 19 novembre 2018. Pour cause, très tôt le matin, la cellule locale du SLECG a fait un sit-in devant la direction préfectorale de l’éducation, et qui a été vite dispersé par les forces de sécurité. Conséquences : une débandade totale régnait dans la matinée, rapporte le correspondant de Guinee7.com

Aux environs de 07 heures, les enseignants se mobilisaient devant le siège de la direction préfectorale de l’éducation de Labé. Contrairement à la semaine précédente, où il n’y avait que la police, les manifestants se sont heurtés à une équipe mixte de la police et de la gendarmerie, cette fois ci. Après plusieurs négociations entre manifestants et forces de l’ordre, sans succès, la sécurité a fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les enseignants grévistes. Cet acte s’est produit à proximité d’une école privée de la place, en l’occurrence Yacine Diallo où, aussitôt pris de peur par les tirs de gaz lacrymogènes, les élèves ont vidé les classes et ont aussitôt rejoint les enseignants dans la rue. À quelques 100 mètres de là, deux autres écoles entrent dans la danse et s’affrontent entre elles. Les élèves du collège de Konkola, un établissement public, et ceux de Saint André (privé) se sont livrés à un véritable spectacle de jets de cailloux. Des dégâts matériels ont été enregistrés, au complexe scolaire Saint André ; les toitures de certaines salles de classes ont été endommagées, et des blessés légers sont signalés.

Pendant ce temps, les forces de sécurité s’attelaient à rétablir l’ordre et surtout à intervenir entre les protagonistes.

Tous les autres établissements scolaires où les cours avaient démarré, ont libéré leurs élèves par mesure de prudence.

Les enseignants grévistes eux, se sont réjouis de la manifestation et parlent de réussite.

Jusqu’aux environs de 14 heures, certains jeunes, qui n’avaient rien à voir avec la manifestation, avaient barricadé la route allant du rond-point Hoggo M’Bouro au carrefour  de l’hôpital régional.

Mohamed Samoura pour Guinee7.com