Après le processus d’enrôlement qui s’est tenu du 21 Novembre au 16 Décembre 2019, les chiffres provisoires issus des commissions administratives d’enrôlement et de révision des listes électorales (CAERLE) sont disponibles à la CEPI de Labé. D’après ces chiffres, le nombre, d’électeurs qui se sont faits enrôlés en 2019, est inférieur à celui de 2015 c’est en tout cas la conclusion que tire le président de la CEPI.

A la Commission Electorale Préfectorale Indépendante de Labé (CEPI), les chiffres du dernier processus de révision des listes électorales sont disponibles. Contrairement à 2015 où, Labé avait 185 693, cette année peu d’électeurs se sont faits enrôlés une situation que regrette le Président de la CEPI de Labé Elhadj Lamine Sangaré : ‘‘Les chiffres que nous détenons sont encore provisoires ; au niveau de nos CESPI (Commissions Electorales Sous-préfectorales Indépendantes), c’est 81 739 électeurs enrôlés ; au niveau de la commune urbaine de Labé 96 029 électeurs enrôlés ce qui fait un total de 177.768 pour toute la préfecture de Labé. Je suis au regret de constater qu’il y a eu une régression parce qu’en 2015, nous avions un chiffre de 185 693 électeurs.’’

Plusieurs facteurs expliquent cette régression selon le président de la CEPI de Labé dont entre autres le retrait dans le fichier des personnes décédées : ‘‘D’abord il faut remarquer que tous les décédés ont été extirpés, ensuite il y a eu certains citoyens qui, cette année ont eu l’âge de voter qui n’ont pas voulu se faire enrôler, par exemple le district de Mady dans la sous-préfecture de Taran où tout le district a refusé de se faire enrôler pour des problèmes administratifs avec le découpage de leur circonscription. Enfin il y a qu’à Labé les opérations ont démarré plus tard que prévu. Au lieu du 21 Novembre, ici, nous n’avons débuté que le 23 Novembre donc voilà entre autres des raisons qui peuvent expliquer cette régression.’’

Mohamed Samoura pour Guinee7.com

Publicités