Alors que les mesures de restrictions pour les lieux de loisirs restent en vigueur sur toute l’étendue du territoire national, à Labé, les lieux de loisir, dans leur plus grande majorité ont repris leur fonctionnement normalement. Ce, au su et au vu de toutes les autorités. Il y a quelques jours, sur instruction du préfet de Labé, Elhadj Safioulahi Bah, un gérant d’un bar de la place a été interpellé par la Compagnie Mobile d’Intervention et de Sécurité (CMIS) de Labé avant d’être déféré devant le tribunal de première instance.

L’interpellation du gérant du bar ‘’KASSAGUI’’, un lieu de divertissement sis dans le quartier Pounthioun, dans la commune urbaine, par des agents de la CMIS fait un grand tollé dans la cité. Alors que les citoyens dénoncent l’ouverture de ces lieux, le weekend dernier, selon nos informations, c’est le préfet de Labé en personne qui a fait irruption sur les lieux. Sur place, il constate que le bar était en train de fonctionner, c’est ainsi, qu’il a fait appel à la CMIS qui a procédé à l’interpellation du gérant des lieux. Après quelques jours passés à la sûreté de Labé, le gérant a été finalement déféré devant le tribunal de première instance de Labé, ce jeudi 9 Juillet 2020 où son procès, devra s’ouvrir les prochains jours.

A la suite de l’interpellation de ce gérant, les commentaires vont bon train dans la cité de Karamoko Alpha Mo Labé. Plusieurs observateurs parlent de deux poids, deux mesures. Car selon eux, c’est pratiquement tous les lieux de loisir qui ont rouvert y compris des  boites de nuit. Ils s’interrogent sur le fait que ça soit une seule personne qui soit interpellée.

Pendant ce temps, il faut signaler, que les célébrations des mariages à grand public ont repris à Labé ; et ce sont plus de 50 mariages qui sont programmés les jours à venir.

Sam Samoura pour Guinee7.com  

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.