Depuis le Samedi 18 décembre dernier, les cours sont perturbés dans plusieurs  écoles de la commune urbaine de Labé. Mardi 21 décembre, des incidents ont éclaté entre deux écoles ; à savoir le collège de Konkola et l’école privée Saint André. Comme si cela ne suffisait pas, dans l’après midi du même mardi, des manifestations ont été signalées  du côté  du lycée Hoggo Mbouro et les élèves avaient été dispersés par la gendarmerie à coup de gaz lacrymogène.

A l’issue de ces manifestations, une réunion d’urgence entre les autorités administratives et éducatives a lieu dans la soirée de ce mardi 21 décembre. Les conclusions de cette réunion d’urgence avaient débouché sur la visite de ces autorités dans les écoles pour des séances de sensibilisation. Ainsi, dans la matinée de ce mercredi 22 décembre, le maire de la commune urbaine de Labé, le préfet ainsi que certains cadres de la DPE et quelques responsables des quartiers ont fait le tour de quelques établissements scolaires en vue d’une sensibilisation. Malheureusement, cette sensibilisation ne portera pas fruit, puisque d’après notre constat, après le passage de ces autorités dans chaque école, les élèves sont sortis et ont continué les jets de pierres. Ainsi les cours ont été perturbés dans toutes les écoles du centre ville ce qui a entrainé le déploiement des agents de maintien d’ordre dans la ville.  Aux environs de 13heures, un calme précaire était revenu.

Une source sécuritaire nous confie qu’il a été demandé aux responsables de l’éducation d’anticiper les congés de noël à Labé pour tenter de maitriser la situation.

Sam Samoura pour Guinee7.com