A Labé, les stations-services refoulent du monde ce dimanche 30 mai 2021. Pour cause, des rumeurs font état d’une éventuelle augmentation du prix du litre à la pompe.

Selon ces rumeurs, l’augmentation rentre en vigueur à partir de ce lundi 31 mai, mais pour d’autres, c’est à partir du mardi 1er juin 2021, que le nouveau prix entrera en vigueur.

Dans la commune urbaine de Labé où on compte près d’une vingtaine de stations, on pouvait observer de longues files d’attente. Des voitures, des motos mais aussi des citoyens venus avec des bidons. Certaines stations, ont simplement arrêté le service.

Trouver dans une station de la place, Mamadou Barry a déploré l’attitude de certains gérants de stations. « Je suis là depuis bientôt 40 minutes. Mais je n’ai toujours pas gagné de carburant. Je suis passé par deux stations avant d’être là, mais ces stations ne fonctionnaient pas. Ils ont refusé de nous servir parce que je suis convaincu qu’ils ont le carburant, mais ils créent juste une crise à cause de l’augmentation, c’est méchant ça. Ce n’est pas une première à chaque fois que le prix du carburant doit connaître une hausse, c’est comme ça que les gérants de stations se comportent face aux citoyens. C’est vraiment déplorable », a-t-il regretté.

Moustapha Diallo lui a, dénoncé le fait que « normalement, on devrait servir les engins en premier, mais ici c’est le contraire, ils servent d’abord dans les bidons avant de servir ceux qui sont sur les engins. Ce sont des centaines de bidons qui sont là et après ils iront revendre ça sur le marché noir à des prix élevés».

Il faut rappeler que certains citoyens profitent de cette situation pour acheter des centaines de bidons d’essence qu’ils comptent revendre après, sur le marché noir, sans mesurer l’énorme risque qu’ils encourent  dans le stockage de ce carburant.

Sam Samoura pour Guinee7.com