Du 25 au 30 octobre prochain, se fera la 1ère édition du salon des productions locales « Label Guinée » à Conakry. Une aubaine, selon les organisateurs, pour donner une visibilité.

Pendant cet événement, plusieurs pavillons sont retenus sur divers secteurs qui sont: industrie et mine; agrobusiness, artisanat, tourisme et hôtellerie;  innovation et technologie; santé ou bien-être; art et culture.

Également 13 panels sont prévus. Dans ces panels, il sera question de parler entre autres de l’autosuffisance alimentaire, des exportations, de l’entrepreneuriat féminin, de l’apport des médias, du contenu local. A date, sur les préparatifs des panels, les organisateurs sont optimistes à 75 %.

Ce lundi 18 octobre, à l’occasion d’une conférence de presse, Mohamed Bangoura, commissaire général de « Label Guinée », a fait savoir que le souhait de son équipe est que, « cet événement soit le point de départ d’une prise de conscience de tout le monde. C’est-à-dire que nous tous, au sortir de cet événement, qu’on se dise qu’est-ce qu’il faut pour donner de la force pour permettre à chaque producteur local de mieux valoriser et de mieux vendre ses produits. Ça passe par la critique positive, ça passe par des remarques par rapport à celui qui nous propose un service ou un produit ; en disant, j’aime bien reproduire ça ; mais il y a quelque chose qui manque. C’est important aussi que les producteurs intègrent. Ce qu’ils vendent doit répondre à un certain nombre de normes ».

Selon lui, durant ce salon, il y a quatre concours. Et le lauréat de chaque concours gagnera un prix.

Le PNUD est l’une des institutions qui accompagnent cet événement. Pour Naïma Pages, le PNUD a décidé de s’engager dans cette aventure parce qu’il ne s’agit pas d’un « simple salon, il ne s’agit pas simplement d’une foire des produits artisanaux locaux. C’est plus que ça, il s’agit d’abord d’accompagner les jeunes dans les métiers porteurs à travers des formations qualifiantes qui leur permettent d’améliorer la qualité de leurs produits, de monter en gamme, de monter en qualité de leur produits, en compétitivité et d’aller sur des marchés à la fois national, sous-régional et international ».

Il faut préciser enfin que des prestations artistiques auront lieu tout au long du salon. Les visiteurs paieront 10 mille GNF chaque jour pour assister au salon.

Bhoye Barry pour guinee7.com 

00224 628 705 199