Finalement la ‘‘délégation de Conakry’’ attendue ce jeudi à Lelouma dans le cadre de la médiation entre les manifestants et le préfet, Samba Heri Camara ne viendra plus.

Une ‘‘décision de la hiérarchie’’ de Conakry a exprimé le souhait que le gouverneur de région, le préfet contesté et certains cadres régionaux se rendent à Conakry où la situation sera tranchée.

Cette décision éviterait des frustrations à Lélouma, nous dit-on.

On sait que jusque tard dans la nuit du mardi, le gouverneur  Sadou Keita a continué la médiation entre les parties. Il aurait émis le souhait de voir les partisans du préfet contesté présenter des excuses à la population au nom de ce dernier sans succès. Car ceux-ci ne voudraient pas se reconnaitre vaincus.

Vue la tournure des évènements, le gouverneur avait l’intention de rentrer à Labé avec le préfet parce que ne pouvant pas garantir sa sécurité  à Lélouma jusqu’à ce qu’un dénouement heureux soit trouvé.

Cet après-midi, toute la région attendait avec impatience le message de la délégation qui devrait venir de Conakry, mais à la surprise générale la négociation  aura lieu à Conakry.

Joint au téléphone, le gouverneur Sadou Keita confirme le départ pour Conakry sans donner de détails.

Rappelons que lundi dernier, de nombreuses personnes avaient manifesté contre le préfet de Lélouma qu’elles accusent d’avoir divisé la population. La manifestation a fait 36 blessés selon le dernier bilan, le véhicule du préfet complètement endommagé.

Alpha Ousmane Bah

 

Publicités