L’Afrique de l’Ouest en route pour la COP21 à Paris

L’Afrique de l’Ouest se prépare pour la  COP 21 de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris. C’est dans  ce cadre  que la Commission de la CEDEAO, la Commission de l’UEMOA et le Secrétariat Exécutif du CILSS ont organisé  du 03 au 07 Novembre 2015 à Dakar, au Sénégal :

  • une concertation des organisations de la société civile impliquées dans les négociations  du 03 au 04 novembre 2015 ;
  • une réunion des experts des Etats membres de la CEDEAO, de l’UEMOA et du CILSS les 05 et 06 novembre 2015 ;
  • une réunion des ministres des Etats membres de la CEDEAO , de l’UEMOA et du CILSS le 07 novembre

Les travaux de la réunion des experts ont permis de soumettre à la réunion ministérielle  qui s’est tenue dans l’après–midi  du 07 novembre :

  • un projet de messages clés à l’attention des décideurs politiques ;
  • un projet de Déclaration de Dakar.

Ces deux documents ont été examinés et adoptés par la Réunion Ministérielle dont les travaux proprement dits se sont déroulés dans l’après-midi du 07 novembre.

L’ouverture de la réunion ministérielle  a été marquée par  les allocutions,  du Président du Conseil d’Orientation de l’OIF/IFDD, de l’Ambassadeur de France au Sénégal, du Secrétaire Exécutif Adjoint du CILSS, de la Coordonnatrice Résidente des Nations Unies ; (du Commissaire de l’UEMOA en charge de l’Environnement, du Commissaire de  la CEDEAO en charge de l’Environnement et du Ministre sénégalais de l’environnement et du développement  Durable..

Un Panel de haut niveau organisé  à la suite de la cérémonie d’ouverture a réuni  des experts et personnes ressources de la sous-région et d’organisations internationales sur  le thème  principal : « Les  Attentes  de l’Afrique pour l’Accord  de la COP21 à Paris ». Les panelistes ont successivement abordé plusieurs aspects du thème principal : la preuve scientifique que le changement climatique est critique pour l’Afrique ; la position des pays les moins avancés (PMA) dans les négociation en cours ; les questions juridiques que soulève le  nouvel Accord  en négociation, la position de l’Afrique et ses attentes à la COP21,  la réponse de l’Afrique à l’énergie durable pour tous et  la contribution à la COP 21, l’appui du PNUD à l’Afrique pour la mise en œuvre  de l’Accord de la COP21, et la stratégie de la France pour une COP 21 réussie et  le programme d’appui à l’Afrique.

Source : CEDEAO

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici