Dans la salle de conférence Mohamed Koula Diallo de la Maison de la presse, à Coléah, l’artiste Thérèse Keita alias Maaté Keita a présenté son premier album solo aux hommes de médias, ce mercredi 17 avril. L’album intitulé “Djigui” est composé de 10 titres.

L’album sorti officiellement le 8 mars dernier, sera présenté ce vendredi, au Centre culturel franco-guinéen, dans un spectacle appelé “Cinéyasigui”. Maaté Keita est une artiste ivoirio-guinéenne pluridisciplinaire. Elle pratique la danse, le chant, la comédie, mais aussi la percussion. Elle a évolué au sein de la compagnie Koteba Théâtre, où elle faisait partie des “3 Go”.

Pour elle, l’album “Djigui”, « c’est une sorte de restitution de tout ce que j’ai appris auprès de Souleymane Koly, de tous ce que j’ai appris des Koteba. Parce que nous étions des adolescents, on venait des quartiers d’Abidjan, chacun avait son histoire, sa religion, son éducation », a déclaré l’artiste Maaté.

« Je n’ai vraiment pas peur, parce que je viens avec autre chose. Je n’ai pas fait un album commercial ; donc, sur ce plan, je n’ai vraiment pas peur », a-t-elle répondu à la question de savoir si elle n’avait pas peur de l’espace musical guinéen.

« Mon souci est que le message puisse aller le plus loin que possible. Parce qu’aujourd’hui, c’est vrai que je suis artiste, je ne suis pas star. Je suis aujourd’hui mère éducatrice. Donc, moi j’ai plutôt pour rôle d’éduquer la société, comme l’a fait mon mentor. C’est cet héritage qu’il nous a laissé », a laissé entendre l’ex-sociétaire ses “Go de Koteba”.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

Laisser un commentaire