Jeudi 9 janvier 2020, la première session de l’année du conseil d’administration de l’Agence nationale de financement des collectivités locales (ANAFIC), s’est ouverte à Conakry. Sur les 12 membres du conseil, neuf se sont présentés. La session s’est tenue au siège de l’agence à Ratoma.

Selon, Alhassane Aminata Touré, directeur général de l’Agence nationale de financement des collectivités locales (ANAFIC), “l’objectif c’est d’apprécier nos activités de 2019 et évaluer ce qu’on va proposer pour 2020 ; aussi faire valider la stratégie de communication de l’agence nationale”, a-t-il fait savoir.

Poursuivant, il rappelle que, “durant l’année 2019, le gouvernement à travers l’ANAFIC (…) a financé 791 micro-projets. Et ces micro-projets sont en réalisation par 450 PME recrutées par les collectivités locales. Je vais ajouter, dans le cadre de la décentralisation et de l’application du code des collectivités, toutes ces infrastructures sont réalisées sous la responsabilité exclusive des maires et du conseil communal des différentes communes’’.

Alhassane Aminata Touré

Sur le budget de l’ANAFIC, M. Touré précise : “le budget d’affectation spécial 2019 c’était 517 milliards de francs guinéens et en 2020 là, le conseil d’administration va statuer sur ce qu’on leur propose pour un budget de 541 milliards de francs guinéens.”

Durant sa première année d’existence, l’ANAFIC a rencontré des problèmes surtout au départ, reconnaît son directeur général. “La mise en œuvre avait pris un peu de retard. Les travaux ont démarré en juin presque ; aujourd’hui malgré ce retard quand même on peut dire que l’exécution physique est à plus de 75%. Vous avez suivi avant-hier à la télé, le président de la République a réceptionné les premières infrastructures qui sont terminées. Comme ça, dans beaucoup de communes, il y a beaucoup d’infrastructures qui sont terminées à date”, a expliqué M. Touré.

De son côté, la présidente du Conseil d’administration, Hadja Christine Sagno, a déclaré : “Nous voici de nouveau réunis en ce début d’année pour porter un regard rétrospectif sur la mise en œuvre des activités de l’année écoulée et tracer des orientations devant fixer des bases opérationnelles de l’ANAFIC pour l’exercice 2020.”

Hadja Christine Sagno

“Des avancées significatives ont été enregistrées par l’ANAFIC au cours de la période 2019 dans la conduite des opérations de transfert de fonds aux collectivités locales et l’accompagnement de celles-ci dans la perspective d’une meilleure maîtrise d’ouvrages de développement décentralisé et participatif. Je crois fermement que sur la base des orientations que notre présente session définira, l’ANAFIC produira davantage de résultats satisfaisants sur le terrain “, a conclu, Hadja Christine Sagno, ancienne ministre, présidente du conseil d’administration de l’ANAFIC.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199