Communiqué de presse. Le mercredi 27 juin 2018, Son Excellence Monsieur Hisanobu Hasama, Ambassadeur du Japon en Guinée, Son Excellence le Docteur Edouard Nyankoye Lamah, Ministre d’Etat, Ministre de la Santé, Son Excellence Monsieur Billy Nankouma Doumbouya, Ministre de la Fonction Publique, de la réforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration, ainsi que Directeurs des ressources humaines des Ministères de la Santé du Sénégal et  du Togo, ainsi que les points focaux du Réseau Vision Tokyo du Mali, de la Côte d’Ivoire, du Niger et du Sénégal ont participé au lancement de l’atelier sur la problématique du maintien des personnels de santé qualifiés dans les zones « difficiles » en Guinée, au Centre de Perfectionnement Administratif de Conakry.

A l’initiative de l’Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA), plusieurs pays francophones d’Afrique se sont regroupés pour créer l’association Réseau Vision Tokyo (RVT) 2010, afin de documenter et de partager les bonnes pratiques pour le développement des ressources humaines en santé entre les pays membres. Dans ces pays, la problématique du maintien des personnels de soins qualifiés dans les zones difficiles est apparue saillante.

Les ressources humaines qui constituent le cœur des systèmes de santé souffrent d’une pénurie chronique, surtout en milieu rural, et notamment dans les zones dites «difficiles». Le nombre élevé de personnels de santé qualifiés qui refusent de rester dans ces zones ou qui cherchent à quitter la Fonction publique pour le privé accentue la pénurie et la répartition inégale des ressources humaines sur l’ensemble du pays. Il convient donc de trouver de nouvelles pratiques, basées sur les expériences des autres pays du réseau, en vue du maintien de ce personnel de santé qualifié dans ces zones.

L’atelier vise donc à partager les études menées au Sénégal et les expériences des pays membres du réseau afin d’identifier lesdites zones difficiles en Guinée et de définir de nouvelles stratégies avec le Ministère de la Santé guinéen. La consolidation ainsi attendue des services sanitaires en Guinée s’inscrit ainsi pleinement dans la coopération entre le Japon et la Guinée, qui vise l’amélioration des services sociaux de base. Elle contribuera également à la rénovation en cours du système de santé guinéen, notamment la stratégie de pipeline rural initié par Ministère de la Santé en Guinée, pour qu’il soit plus performant et qu’il assure durablement des soins de santé essentiels.

Ambassade du Japon

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici