Les travaux de construction et du bitumage de la voirie de Kérouané et du pont sur le fleuve Milo ont été officiellement lancés par le président de la République, Pr Alpha Condé, ce lundi 10 décembre. La cérémonie de lancement qui a lieu au quartier Balia, non loin du fleuve Milo, outre le chef de l’État, a connu la présence des autorités préfectorales civiles et militaires, des cadres du ministère des Travaux publics, des citoyens de la localité mais aussi celle du ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation.

La construction de la voirie urbaine est financée par le Budget national de développement (BND) pour une durée de 12 mois, quant à la construction du pont sur le fleuve Milo, il est financé par le BND, le Fonds de OPEC pour le développement international (OFID) et le Banque Arabe de Développement Economique de l’Afrique (BADEA), pour une durée de 18 mois.

« Il y aura trois principaux chantiers à Kérouané. Les 85 mètres du pont à réaliser et financés par le Fonds arabe et la BADEA, sur le fleuve Milo qui est entre Kérouané et Banankoro, ça sera réalisé par l’entreprise SINTRAM, sur financement extérieur et le gouvernement guinéen. Le deuxième chantier, c’est la voirie urbaine de Kérouané de 5 à 8 km. Nous allons entamer la route Kankan-Kérouané, mais d’abord les 32 premiers kilomètres qui viennent jusqu’à Sana, pour nous permettre déjà d’amorcer les 140 et quelques qui nous amènent à Kérouané. Nous avons le pont de Diassa qui était tombé, la saison pluvieuse dernière, nous allons commencer la reconstruction de ce pont à partir du mois de février. Comme pour dire que la ville de Kérouané est très importante pour le chef de l’Etat, et elle est en train de bénéficier aujourd’hui des infrastructures routières. Nous pouvons promettre aux populations de Kérouané que les travaux qui ont démarré ne vont pas s’arrêter », a déclaré Moustapha Naité, ministre des Travaux publics.

Dans son intervention, le président de la République a répété le même discours qu’il a tenu hier, à Kankan, en prévenant que ceux qui cherchent à être maire pour voler ou vendre des terrains, ou pour distribuer de l’argent, se trompent. Il a aussi demandé aux militants du RPG Arc-en-ciel de se préparer pour l’installation des comités de base, qui débutera dès la semaine prochaine.

Il faut noter que depuis la création de la préfecture de Kérouané, la ville n’a jamais connu le goudron.

 

Bhoye Barry depuis, Kérouané pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici