Une des problématiques qui taraudent les esprits sur cette question de constitution, qui anime les débats dans la cité depuis plusieurs mois, c’est l’existence ou non des textes d’une nouvelle constitution.

Interrogé par nos confrères de la radio Espace FM, ce lundi, le président du Parti de l’Espoir et du développement National (PEDN), Lansana Kouyaté, de l’Etranger, a dit avoir eu la confirmation de l’existence de cette nouvelle constitution, à travers une de ses conversations avec le président de la République.

“… par les conversations que j’ai eues avec qui de droit, il m’a dit que dans 100 jours, la constitution sera lancée. Ça c’était au mois de février quand j’étais à Conakry… C’est le président (Alpha Condé) lui-même qui me l’a dit. Donc ça doit exister, quand il (Alpha Condé) le dit, j’ai confiance. C’est qu’en ce moment il était prêt à lancer” a fait entendre Lansana Kouyaté.

“Mais honnêtement, poursuit-il, je n’ai jamais vu dans les pays démocratiques, une constitution aussi clandestine que cette constitution dont on parle. Personne n’en sait rien et on est en train de perdre le temps à débattre de ça, je trouve cela superfétatoire. Il faut changer. Il y a des choses dont on doit s’occuper. Parlons de l’avenir de ce pays, parlons de tout ce qui se pose à nous comme enjeux… “

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici