Me Mamadou Ismaila Konaté, avocat aux Barreaux du Mali et de Paris,  ancien garde des Sceaux, ministre de la Justice du Mali, ne fait pas dans la dentelle quand il évoque les manquements de la CRIEF (Cour de répression des infractions économiques et financières) dans le traitement du dossier de son client, Kassory Fofana, ancien premier ministre guinéen. Cependant ses sorties au lieu d’irriter le procureur spécial Aly Touré, sa principale cible, ce sont ses pairs guinéens à travers l’Ordre des avocats (OAG) qui se donne de la voix et interdit au célèbre avocat d’exercer en Guinée. Lire ci-dessous les arguments de l’OAG.

Et l’avocat malien qui dit ne jamais (être) de dos, toujours en face de son interlocuteur, de régir. En qualifiant cette décision d’inique. Selon lui, elle « ne protège pas et vole au secours d’un Parquet spécial pour satisfaire le pouvoir ».

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.