Libéré provisoirement de prison, il y a quelques jours, Abdourahmane Sanoh, coordinateur national du Front national pour la défense de la constitution (FNDC), semble plus déterminé que jamais. À son arrivée à la marche de ce mardi 10 décembre, M. Sanoh s’est exprimé en ces termes : ‘‘Aujourd’hui, nous avons nos pensées vers nos morts, vers nos amis qui sont dans les tribunaux. Nous avons également nos pensées vers ceux qui sont en prison et vers les blessés. Et nous disons à tous, que rien de ce dont ils sont victime, ne restera impuni. Le combat continue jusqu’à la victoire finale.

Parlant du président de la République, il a estimé que : ‘‘le pouvoir qu’il a, lui a été confié par le peuple. Le 20 décembre 2020 le peuple va retirer son pouvoir et le remettre à quelqu’un d’autre. Qu’il le veuille ou pas.’’

AL Sylla pour Guinee7.com

Publicités