Le ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat, Alpha Soumah alias Bill de Sam, a pris contact avec les groupes instrumentaux du pays, lundi 22 novembre.

Le ministre a écouté leurs préoccupations et promis dans un discours alternant la langue soussou et le français, de rendre compte au président de la Transition.

Mais au compte des difficultés, il a lui-même relevé celles liées aux droits d’auteurs, qui lui tiennent personnellement à cœur. Lui qui a été chanteur.

« Le premier salaire d’un artiste, c’est ton droit d’auteur. Ceux qui chantent, font des albums, il y a normalement des droits d’auteurs. Mais ce que j’ai remarqué, ce n’est pas payé normalement. L’artiste peut rester sans faire de spectacles. Ou que tu tombes malade et que tu sois dans l’incapacité de chanter. Mais ce qui doit être donné à chaque trois ou six mois, ne t’est pas donné, ta souffrance ne fera que s’aggraver », a-t-il critiqué.

« Vu cela, nous avons commencé des travaux pour voir ce qu’il y a dans cette histoire de BGDA (Bureau guinéen des droits d’auteurs). Parce que ce n’est pas possible. Il y a des droits qui viennent de l’occident. Personne d’entre nous ici, ne pourra nous dire comment ces droits sont payés. Et comment c’est utilisé. Nous n’en savons rien. Ici, normalement, toutes les sociétés de téléphonie mobile doivent payer des taxes pour les chansons qu’elles jouent. Je ne sais pas si c’est 200 millions ou quoi. Je ne peux pas vous donner certains détails. Mais ce que je vais vous dire, les droits ne sont pas payés de façon normale », a-t-il poursuivi.

Avant de conclure : « Donc si ce travail est bien fait, il y a beaucoup de problèmes qui seront réglés. Ils payent certains artistes à de grosses sommes et d’autres sont faiblement payés. Certains quittent en régions, ils ne gagnent que le transport. Et quand vous parlez, ce sont les mêmes artistes qui disent, non non, tout va bien. Donc, il faut qu’on tire tout cela au clair. »

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.