Le président guinéen, Alpha Condé, a, selon un décret lu sur les médias d’Etat, ce 24 décembre, gracié 171 détenus dont le plus célèbre est Bah Oury, no2 de l’UFDG, principal parti de l’opposition.  Beaucoup de ses détenus ont été condamnés suite à l’attentat manqué contre le chef de l’Etat en juillet 2011.

Guinee7.com

Publicités