Dire qu’Alpha Condé n’a pas fait grand-chose en matière d’électricité, de routes, d’agriculture, de mines, etc., équivaut à faire preuve de mauvaise foi. Et comme pour faire dans la facilité, le CNRD qui s’est pourtant présenté comme le sauveur, ne sort ses muscles que dans ces domaines qui, il faut le rappeler, ont connu un bon pendant le régime défunt. L’objectif étant de faire croire que la junte au pouvoir en un laps de temps réussit des miracles. Ce qui, pour être courtois, est discutable.

Si le CNRD veut vraiment aider le pays à aller de l’avant, il ferait mieux de s’atteler à la réparation des pots cassés du régime Alpha. En français facile, là où le vieil homme a été incapable de réussir. Exemple, l’assainissement, la qualification de l’administration publique, le transport public, etc.

En cette saison des pluies, Conakry notamment baigne dans une insalubrité indescriptible. Les caniveaux sont bouchés partout. Des piscines olympiques se forment à tous les coins de rue. Alpha Condé avait tout essayé sans réussir à assainir une ville de moins de 3 millions d’habitants. Tous ses plans s’étaient plantés. Le CNRD, lui ne s’ennuie même pas à chercher des stratégies. Il nous laisse patauger dans la gadoue. Et s’ouvre la voie, royale, au populisme en nous vendant les faux espoirs et les grandes peurs.

Par Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com