Selon un communiqué lu à la télévision nationale ce lundi 13 septembre, le CNRD (Comité national de rassemblement et de développement) a demandé aux forces de sécurité et aux autorités sanitaires de procéder à une évaluation de la situation sécuritaire et sanitaire aux niveaux des frontières terrestres en vue de les rouvrir graduellement dès le 15 septembre.

Parmi les frontières à rouvrir : celle qui sépare la Guinée du Sénégal, programmée avant le 24 septembre. Fermée depuis dix mois, les peuples sénégalais et guinéens avaient espéré voir cette frontière rapidement rouverte quand l’Assemblée nationale guinéenne a ratifié le 4 juillet dernier, l’Accord de coopération militaire avec le Sénégal signé le 19 juin à Accra. Mais rien n’y fit. Parce que les élus sénégalais étaient moins pressés à imiter leurs homologues guinéens.

En réalité, Alpha Condé qui accusait le Sénégal d’être la base arrière de son opposition avait de manière unilatérale fermée la frontière pour des « raisons de sécurité ». Ce que le Sénégal n’avait pas apprécié. Le président guinéen déchu tenait à la signature d’un accord militaire avant de rouvrir la frontière terrestre…

Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.