L’ « avion du type présidentiel acquis pour la République de Guinée », comme l’a présenté la présidence de la Transition a été largement moqué sur les réseaux sociaux, devenant même le sujet le plus commenté sur Facebook, la journée de mercredi.

L’avion à la bouche pointue a été assimilé au barracuda ; pour sa forme ‘‘skini’’ (filiforme), comparé à une star guinéenne de TikTok; enfin mis en balance avec des Bonbona (tricycles bien utilisés dans le transport en commun).

Les internautes -la plupart-, ont été peu convaincus par le fait que le coucou qui sert de « déplacement des officiels » (sic), marque « notre retour dans le trafic aérien, signe de respectabilité du pays à l’échelle internationale ».

Des questions

« Au moins lui, nous en a trouvé un », fulminent d’autres internautes qui profitent de l’occasion pour redire que le Boeing qui nous restait, il y a quelques années, a été vendu par un grand commis de l’Etat dans des conditions jusque là floues. Soit.

Les questions que l’on pourrait cependant se poser autour de cette affaire d’avion du colonel Doumbouya sont les suivantes :

-Quelle est l’opportunité d’acheter un avion juste pour le voyage des officiels et le prestige ?

-Du coup, y a-t-il pas d’autres priorités ?

-L’avion a couté combien ?

-Comment a-t-il été acquis -acheté ? loué ?

-Qui va le gérer -une future compagnie ? La présidence ? Le ministère des Transports ?

Des questions et certainement d’autres non posées, qui sont pour le moment sans réponses.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com