L’Association des victimes du camp Boiro avait écrit au CNRD pour lui demander de revenir su sa décision qui a donné le nom de l’Aéroport de Conakry à feu Ahmed Sékou Touré. C’est « une décision souveraine et assumée », répond le colonel Amara. Lire sa lettre réponse ci-dessous.