Dès après le décret nommant Mohamed Béavogui au poste de premier ministre, un autre a nommé le colonel Amara Camara, ministre secrétaire général de la présidence de la République. Vu que le colonel Amara a été dès les premières heures du coup d’état aux cotés du colonel Mamadi Doumbouya, président de la transition, il est donc en cela un des métronomes du CNRD, le nommer le même jour que le PM au très puissant poste de ministre secrétaire général à la présidence, laisse entrevoir qu’il échapperait au contrôle de ce dernier. D’ailleurs est-il membre du gouvernement ? La charte de la transition indique que les membres du gouvernement sont nommés sur proposition du premier ministre. Et le décret nommant le colonel Camara n’y fait pas allusion. En un mot ou en mille, le colonel très influent membre du CNRD pourrait porter ombrage à celui qui est vu par certains comme très convenant premier ministre.

De toute façon, quelque temps après sa nomination, le colonel Camara a fait une courte vidéo relayée par certains médias, pour « rendre grâce à Dieu, pour la santé et également remercier le président Colonel Mamadi Doumbouya pour sa confiance pour appartenir à l’équipe de filles et de fils du pays qui vont mener cette mission de transition. Je reste très engagé et très déterminé à mettre toute ma volonté et mon énergie à l’aider pour combler les aspirations légitimes du peuple de Guinée », s’est confié le désormais ancien directeur de l’école militaire inter-armée.

Guinee7.com