Un effort financier sans précédent dans l’histoire de cette institution

Dans le souci d’améliorer la praticabilité, le désenclavement des communautés rurales et des zones de grandes productions agricoles, la Direction Générale du FER s’est engagée pour le financement de projets routiers sur les pistes rurales.

Le montant de l’enveloppe financière est à hauteur de 107 milliards de Francs Guinéens pour l’exercice 2021.

A ce montant, il faut ajouter 22 milliards au titre du programme 2020, soit un financement global de 130 milliards de francs Guinéens   de 2020 à 2021 répartis en soixante-six 66 projets de contrats d’entretien des pistes et de reconstruction des ponts dans toutes les quatre (4)  Régions naturelles du pays.

 Il est important de préciser qu’en moyenne, la contribution annuelle du FER au financement des travaux d’entretien des pistes rurales se situe habituellement autour de 30 milliards à travers la Direction Nationale du Génie Rural (DNGR).

Ce financement exceptionnel au titre d’un programme présidentiel d’urgence répond à la volonté du Président de la République, Pr Alpha CONDE, d’engager un vaste programme de désenclavement des zones rurales qui assurent l’essentiel de la production agricole et animale, entrainant ainsi la création des milliers d’emplois dans les zones rurales.

En plus des grands projets routiers déjà engagés, il est vital pour notre économie de rendre accessibles les zones qui regroupent la majorité de la population estimée à 80% dans les zones rurales.

La DNGR assure donc la maîtrise d’ouvrage de ces projets dont l’exécution a débuté en ce mois de novembre 2020 pour la plus part des contrats signés avec les petites et moyennes entreprises locales.

Dans un souci de contrôle citoyen sur les différents projets, en plus des missions de supervision classiques, le FER a décidé de publier tous ces projets sur son site internet et reste à l’écoute des populations bénéficiaires pour en mesurer l’impact et les résultats.

Cette nouvelle volonté de contrôle citoyen des projets communautaires s’inscrit dans le cadre de la nouvelle vision de l’Association des Fonds d’Entretien Routiers Africains (AFERA).

Il faut enfin préciser qu’un autre projet important de réhabilitation des pistes rurales commence également en cette fin d’année : il s’agit du projet de connectivité et de mobilité rurales (PMCR) financé par la Banque mondiale à hauteur de 40 millions de dollars pour la réalisation des travaux routiers et de l’appui institutionnel de la maitrise d’ouvrage.

Service Communication du FER

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.