Au sortir d’une plénière, ce mardi 21 mai, au siège de la PCUD à Kipé (Ratoma), les leaders du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) ont, à travers une déclaration, répondu aux récentes annonces faites par le parti au pouvoir. « Le professeur Alpha Condé a le devoir et l’obligation suprême, avant la fin de son mandat de doter le pays d’une loi fondamentale votée par référendum par le peuple souverain », disait le RPG AEC.

Entouré de ces pairs du FNDC, notamment Sidya Touré, Cellou Dalein Diallo et tant d’autres, le président de la PCUD, Abdourahmane Sanoh a fait entendre qu’ « en déclarant officiellement son implication dans la forfaiture politique que de vils ‘’stratèges’’ peinent à présenter comme un referendum, qui déguise mal le Coup d’Etat en préparation, le RPG vient de reconnaître, à la face du monde, son incapacité à trouver en son sein des cadres d’envergure face au défi d’une alternance apaisée. Mais aussi il vient de se renier devant l’histoire, au regard de l’adoption de la Constitution de mai 2010, par ses propres représentants, au sein du Conseil National de Transition (CNT) ».

Selon lui, « le seul objectif de ce referendum est de perpétrer la gabegie financière absolue au sommet de l’Etat. Ces cadres n’éprouvent donc aucun scrupule à s’associer en vue de pérenniser leur hégémonie dans la souffrance de nos braves populations, à travers un hypothétique 3ème Mandat, qu’on veut présenter maintenant dans un nouvel emballage ironiquement rebaptisé ‘’référendum’’ ou ‘’nouvelle constitution’’ ».

Oiseaux de mauvais augure ?

Au nom de ses paires Abdourahmane Sanoh a souligné que le FNDC ne cèdera pas un pouce de répit à tous ceux qui voudront voler au Peuple sa dignité, par cynisme et par excès. « Ce que l’armée nationale a cédé en 2010 au nom de la paix et de la cohésion sociale, ne sera pas indûment et impunément accaparé par un groupuscule de civils apatrides, pour des intérêts égoïstes », a-t-il déclaré.

Avant d’ajouter : « dans la grave crise qui s’annonce malheureusement pour notre Pays et pour la sous-région, le FNDC appelle tous ses démembrements, à l’intérieur et à l’extérieur du pays, ainsi que l’ensemble du Peuple de Guinée, à la mobilisation pour que tous soient prêts à relever le défi de la défense de notre Constitution, celle de mai 2010, que des fossoyeurs, au cynisme sans égal, veulent saper sur l’autel de leurs ambitions égoïstes, quitte à plonger le Pays et la sous-région dans le désarroi ».

Le FNDC joue-t-il les oiseaux de mauvais augure pour rallier plus de gens à sa cause ? Attendons de voir.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici