Toujours dans sa logique de bloquer ce qu’il appelle « le rêve et le cauchemar de Monsieur Alpha Condé et son clan », qui se manifeste par le vœu d’un « troisième mandat », le Front national pour la défense de la constitution (FNDC), lors d’une de ses réunions tenues à Conakry, au siège de la Plateforme citoyenne unie pour le développement (PCUD), a mis à nu les nouvelles directives qu’il compte mettre en œuvre.

Au sortir de la rencontre, Sékou Koundouno, du Balai citoyen, a de prime abord estimé que : « Les différents leaders membres du FNDC ont abordé la question cruciale qui assaille notre nation et qui fragilise dangereusement la stabilité, la quiétude et le vivre ensemble en Guinée ».

Avant de détailler : « Il a été retenu la synthèse comme suit, il a été instruit à la coordination nationale du FNDC de procéder sans délai à la transmission d’un courrier à la Cour pénale internationale dans sa section Persécutions et crimes de masse. Comme vous le savez, les tenants du pouvoir de Conakry sont en train de crier sur tous les toits à la répression. Il nous a été demandé de transmettre un courrier à cette section, afin qu’elle prenne acte de ce comportement ; et deuxièmement, qu’elle puisse surveiller le comportement des forces de défense et de sécurité. Comme vous le savez, au niveau du FNDC, l’heure des discours a déjà pris fin. Dans les heures et jours qui vont suivent, d’importantes actions d’envergure seront mises à la disposition du souverain peuple et la conquête de cette souveraineté sera enclenchée. »

Enfin, « Les leaders se sont accordés à travailler étroitement avec une grande solidarité dans le combat que nous menons actuellement dans le cadre de la défense de la constitution. Il a été demandé qu’au lieu que les réunions ne se limitent de façon hebdomadaire, les leaders se retrouveront chaque jour si possible, afin d’analyser, de peaufiner toutes les stratégies constitutionnelles qui corroborent avec les traités, conventions et nos lois internationales. Retenez tout simplement, qu’un courrier sera transmis tout à l’heure à la Cour pénale internationale, afin qu’elle prenne acte du comportement de nos autorités et qu’elle puisse surveiller les actions et les comportements de nos forces de défense et de sécurité. Dans les heures et jours qui vont suivre, d’importante actions d’envergure seront enclenchées, afin d’enterrer définitivement le rêve et le cauchemar de Monsieur Alpha Condé et son clan. »

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités

Laisser un commentaire