C’est par une réunion du comité technique intérimaire, que le forum sur les énergies renouvelables en Afrique «AREI» a pris fin ce vendredi dans un complexe hôtelier de Conakry. 

Étendue sur 4 jours, dont le coup de départ a été donné par, les présidents Alpha Condé et Idris Deby (Tchad), cette rencontre a été pour les deux premiers jours, l’occasion pour des cadres du conseil d’administration de l’AREI de discuter des pistes de solution pour rendre effectif l’utilisation de l’énergie renouvelable en Afrique et de valider les recommandations soumises par le comité technique intérimaire. 

Ciré Abdoul Diallo, coordinateur du projet pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique de la CEDEAO a résumé ces deux jours de rencontre du comité technique de l’AREI : « nous avons débattu sur cette question essentielle qu’est l’accès universel à l’énergie durable pour la population africaine. Nous avons souligné les défis qui entravent la mobilisation du financement nécessaire pour aller vers un continent qui est bien éclairé et qui peut compter sur cette électricité pour le développement durable. Nous avons aussi essayé de sortir des solutions et discuté des voies et moyens sur le plan politique et règlementaire sur le plan de l’accès au financement, sur le plan du renforcement des capacités.»

Parlant des projets adoptés : «Ce sont 104 projets qui ont été adoptés et partout en Afrique, des projets qui sont chiffrés à plusieurs dizaines de milliards de dollars et ce sont des projets, quand ils verront le jour vont contribuer à financer largement à fermer ce fossé énergétique qui existe entre les différents pays de l’Afrique et aussi entre les zones urbaine.»

Enfin, il a signalé que : «les recommandations s’adressent à toutes parties prenantes. Que ce soit les gouvernements, le secteur privé ou même la société civile. Pour gagner ce combat de l’électrification du continent, il faut que tous les acteurs mettent la main à la pâte.»

À noter que ces 104 projets représentent une partie de la participation des engagements financiers pris lors du lancement de AREI à la COP 21, par les dix signataires de l’accord de Paris. 

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici