La FESABAG (le syndicat des banques et assurances), d’habitude prompte à aller en grève pour un oui ou pour un non, a cette fois-ci indiqué qu’elle ne suit pas le mot d’ordre de grève lancé par l’intersyndicale CNTG/USTG. C’est Abdoulaye Sow, son secrétaire général qui annonce la nouvelle après une rencontre ce matin, à la bourse de travail.

‘‘Le secteur financier n’a rien à gagner dans ces revendications. L’augmentation du prix du carburant entraîne la perte du pouvoir d’achat, nous allons chercher à le corriger à notre niveau. Mais en suivant le mouvement de l’inter-centrale, nous ne gagnons rien. Donc on se désolidarise. Les banques, les assurances et les micro-finances vont continuer à fonctionner’’, a déclaré chez nos confrères de Mosaiqueguinee, Abdoulaye Sow, le secrétaire général de la FESABAG.

Abdoulaye Sow pour conclure, indique qu’ ‘‘après, nous poserons nos revendications au niveau de nos patrons. Nous n’avons rien à gagner avec l’inter-centrale’’.

Focus de guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici