Après plusieurs tractations entre la police et la gendarmerie sur le dossier de viol qui était au centre des débats dans la région administrative de Labé, le présumé violeur de la jeune collégienne de Lelouma a été finalement déféré devant la justice de paix de Lelouma a appris Guinee7.com à travers son correspondant.

Comme annoncé dans une de nos précédentes dépêches Mademoiselle FC âgée de 19 ans, élève en classe de 10ème, au collège de Lelouma disait être victime de viol, le mercredi 07 Mars 2018 de la part d’un gendarme en service à Lelouma. Le présumé coupable dont la véritable identité n’a pas encore été révélée, un certain Ousmane avait été déféré pour une première fois à la direction régionale de la police de Labé. Hier lundi, des sources sécuritaires  rapportent  que le gendarme en question  a pour un premier temps été renvoyé devant sa hiérarchie, la direction régionale de la gendarmerie qui l’a aussitôt écroué au camp Elhadj Oumar Tall.

Chargé de mener les enquêtes dans ce dossier, la police n’a pu faire son travail rapportent les mêmes sources. La gendarmerie régionale de Labé aurait été un grand obstacle pour la police. Selon les mêmes informations il a fallu l’intervention du haut commandement de la gendarmerie nationale pour que le gendarme en question soit entendu sur procès verbal par le commissariat de police de Lelouma et non la direction régionale de la sûreté qui était normalement censée le faire. Aux dernières nouvelles, le gendarme en question a été déféré devant le juge de paix de Lelouma.

Cet autre cas relance la question de conflit de compétence entre les deux corps à Labé.

Mohamed Samoura Labé pour Guinee7.com  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici