Deux confrères de la radio Nostalgie, ont interviewé à Paris, le général Sékouba Konaté, ancien chef de la Transition. L’interview diffusée sur les réseaux sociaux parle notamment de ses rapports avec Alpha Condé, le président de la République. Extrait.  

« C’est les gens qui sont rentrés entre moi et le président Alpha Condé. Sinon au départ, il y avait une très bonne compréhension. Parce que ce qu’ils n’ont pas compris ici, il n’y a eu de deal entre moi et Alpha Condé, dans un premier temps. Pour eux, il y a eu un deal entre moi et Alpha Condé ; qu’Alpha Condé en quittant le pouvoir va me passer la main, non. Jamais ! On ne s’est jamais entendu sur ça, je ne lui ai jamais demandé un portefeuille, au contraire je lui ai recommandé des gens qu’on a mis comme ministres. C’est moi qui ai recommandé Mathurin, Pivi, Tiegboro, et tant d’autres éléments qui ont été mis comme ministres, réellement ».

Alpha Condé n’est pas un président rancunier

« Nous devons nous retrouver. Ça c’est bientôt, les gens sont en train de travailler dessus. Parce que ceux qui vont dire à Alpha qu’il y a ça, après ils viennent me dire autre chose. Peut-être que dans sous peu de temps, le Mandingue, ils sont en train de travailler sur ça. Nous allons nous retrouver, nous allons décortiquer la situation, tout ce que j’ai appris, tout ce qu’on m’a dit, je vais lui transmettre ça. Lui aussi bilatéralement, tout ce qu’on lui a dit, il va me transmettre ça aussi, je crois que ce sera important. Dans sous peu de temps, nous allons nous retrouver. Sinon Alpha Condé, ce n’est pas un président -je ne dis pas pour me faire plaire, tout le monde connait mon franc parler-, rancunier. Sinon, il y a eu des gens qui lui ont fait mal sérieusement, mais aujourd’hui il a approché ces gens-là, ils ont travaillé ensemble. Ils ont menti sur les gens un peu partout, ils continuent à mentir, parce que pour eux, en m’entendant avec Alpha Condé, c’est pas bon pour eux, réellement. Moi je connais ça. S’il plait à Dieu, je me retrouverai avec lui. Nous allons collaborer, nous allons parler. Ça va bien se passer. Le Mandingue est en train de travailler sur ça, très très bien. Et bientôt, très très bientôt, nous allons nous retrouver. Tous ceux qui ont menti, ils seront mis sur la place publique. Le linge sale doit être lavé, mais les menteurs aussi auront leur part. parce qu’ils sont connus ; ils sont connus par moi, ils sont connus par le Pr Alpha Condé. Il ne faut pas qu’ils se disent qu’ils sont camouflés. Ils ne sont pas camouflés hein, ahan ».

ce que je peux dire à Alpha Condé, c’est de me reconnaître mon statut d’ancien président

« Les Guinéens peuvent opposer le fils à ses parents. Ils peuvent se mettre entre le fils et la mère. C’est certains de mon entourage qui m’ont opposé au Pr Alpha Condé. Mais lui et moi, on se rencontrera. On se parlera. Certains avaient chassé de chez eux, le Pr Alpha Condé venu chercher refuge quand il a été pourchassé au stade. Il n’est quelqu’un de méchant, moi je sais. Les gens l’ont insulté, ils lui ont fait du mal, mais aujourd’hui, il travaille avec eux. Certains ont même essayé les armes, ils se sont dits si ça ne marche pas avec les urnes, on utilise les armes ; aujourd’hui Bah Oury est en Guinée. Il d’autres personnes aussi. Pour dire la vérité, Alpha Condé m’a offert une maison il a en plus promis de rénover ma maison de Taouyah, j’ai décliné l’offre. (…) Moi je ne veux pas de pouvoir. Mais ce que je peux dire à Alpha Condé, c’est de me reconnaître mon statut d’ancien président. Comme cela a été fait pour mon ami, Djibo qui a introduit la démocratie au Niger. C’est ce que je vais lui dire quand on se verra. Mais il m’a dit qu’il est dessus, il a promis de le faire, il dit que je suis pressé, mais qu’il le fera. Je sais qu’il le fera. Quand il le fera, je serai comme Djibo  »

PS: Nous venons d’être informés par les auteurs que cette interview n’est pas récente. Toutes nos excuses pour les désagréments.   

Focus de guinee7.com