En prélude á la Conférence internationale sur le relèvement des pays affectés par Ebola, prévue le 10 juillet prochain à New-York,  le gouvernement guinéen a organisé un cadre de concertation avec ses partenaires techniques et financiers ce lundi 22 juin aux Cases de Belle-Vue. Ce,  dans le but d’assurer les ressources et l’appui dont le pays a besoin pour surmonter les conséquences socio-économiques de cette épidémie.

Dans son discours de circonstance, le Ministre  d’Etat, Ministre de l’économie et des Finances, Mohamed Diaré a indiqué que cette réunion marque le lancement officiel du cadre de concertation et de coordination créé par l’arrêté du Premier Ministre du 16 février 2014 á Conakry. Et d’ajouter :  »  les relations entre les partenaires techniques et financiers et le gouvernement bénéficient aujourd’hui  d’un nouveau dispositif institutionnel, apte á renforcer significativement et durablement la synergie des actions pour le développement. Le cadre de concertation s’inscrit dans une démarche basée sur le principe de la responsabilité et de l’engagement mutuels entre le gouvernement et ses partenaires. La réussite de la Stratégie et l’atteinte des résultats visés dépendront principalement de la mobilisation des financements. Les besoins se chiffrent á 1.534  milliards de dollars pour la période  2015-2017″.

Louis Marie Bouaka, Haut-Commissaire des Nations-Unies aux Droits de l’Homme en Guinée, s’exprimant au nom des partenaires  a tenu á souligner :  » Plus que jamais nous devons être vigilants pour stopper cette maladie. Pour cela,  nous devons tout mettre oeuvre pour associer les communautés locales á cette lutte. C’est á ce prix que nous pourrons avoir la confiance des partenaires. La Guinée doit accélérer les réformes pour accélérer la croissance. Au nom des partenaires,  je réitère notre solidarité á la Guinée. »

Dans son discours d’ouverture,  le Premier Ministre Chef du gouvernement, Mohamed Saïd Fofana a tenu á préciser:  » Le gouvernement poursuit ses efforts sans lassitude pour éliminer cette maladie sur son territoire.  En dépit d’obstacles sociologiques nous ne reculerons pas et nous ne faiblirons pas. Nous voulons compter sur votre soutiens pour arriver très rapidement á une situation de zéro Ebola en Guinée,  muni dorénavant  d’un dispositif permettant á notre pays d’être  plus résilient á ce genre de fléau. Nous devons urgemment travailler au relèvement des dégâts causés par Ebola . »

Au sortir de cette concertation, le Premier Ministre Mohamed Said Fofana a indiqué que cette réunion avait atteint ses objectifs. Et a ajouté: »   nous avons recommandé entre autres le renforcement des capacités institutionnelles, la réactivation du cadre de concertation avec les partenaires ».

Le Ministre d’Etat, ministre de l’économie et des finances, Mohamed Diaré a affirmé que les partenaires ont recommandé á ce que ces rencontres de concertation se tiennent régulièrement et qu’il y ait une réduction des groupes thématiques.

Et le représentant de la Banque Mondiale en Guinée, Cheik Fanta Mady Kanté, de lancer: « Nous sommes satisfaits de cette concertation. Ce cadre doit dépasser le cap de deux ans pour être un cadre permanent de concertation entre le gouvernement et ses partenaires. »

El Hadj Mohamed Diallo