Mme Aïssatou Baldé, ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts a soumis au Conseil des ministres de ce 30 juin, l’examen du projet de Loi portant Code de protection de la faune sauvage et réglementation de la chasse en Guinée.

Elle a rappelé, selon le Conseil des ministres, que le code de protection de la faune sauvage et la règlementation de la chasse en vigueur date de 1997 (Loi L/97/038/AN du 9 décembre 1997). Depuis lors, assez d’efforts ont été consentis et les questions relatives à la biodiversité, aux changements climatiques et à la gestion durable des forêts tropicales ont évolué sous l’influence d’initiatives nationales, africaines et internationales.

Ajoutant que le présent projet de code de protection de la faune sauvage et règlementation de la chasse entre dans le plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durable des écosystèmes forestiers de l’Afrique de l’Ouest et de la CEDEAO.

Elle a, par ailleurs, précisé que les principaux points d’actualisation du présent code sont entre autres :
– La prise en compte de l’aspect faune dans toute sa dimension de biodiversité ;
– La diversité biologique, les parcs et leurs modes de gestion ;
– Les infractions et pénalités ;
– La Convention de la CITESS ;
– Toutes les conventions concernant l’environnement incluant le Protocole Nagoya ratifiée tout dernièrement par l’Assemblée Nationale ;
– La Convention sur le changement climatique.

‘‘Le conseil a adopté le projet sous réserve de recueillir l’avis de conformité du projet de Loi avec les réglementations en vigueur’’, a indiqué le porte-parole par intérim du gouvernement, Mamy Diaby.

Ismaël Sylla pour guinee7.com

Publicités