Lancé le 24 avril dernier, la pré-sélection du Grand Concours Jeunes Entrepreneurs a débuté, ce mercredi 10 juillet 2018,  au Centre culturel franco guinéenne (CCFG) de Conakry. Ils étaient 418 inscrits sur le site en ligne.  Après la décantation, 218 candidats ont été retenus dans tous les régions administratives du pays, y compris de la zone spéciale de Conakry.

C’est sur la base de la pertinence des différents projets soumissionnés que le jury a  décanté ces 218 postulants. Lors de la présentation, chaque candidat a eu droit à quatre (4) minutes d’exposé sur le projet dont il est porteur, et deux (2) minutes pour répondre aux questions du jury.

Parmi les idées de projets, figurent la facilitation du transport routier en Guinée ; la valorisation des produits agricoles locaux ; la numérisation des archives dans les mairies et préfectures ; la santé publique ; la culture de l’arachide ; la valorisation du textile guinéen ou encore l’utilisation du savon traditionnel. 

« Aujourd’hui, nous avons commencé la pré-sélection qui est la première phase de la compétition. La zone de Conakry : vous avez 71 candidats dans les domaines de l’agro-business, le digital, les médias, la pêche, l’élevage et l’entrepreneuriat social. Donc, à l’issue de la pré-sélection, dans la zone spéciale de Conakry, nous aurons cinq jeunes qui seront retenus pour la suite du concours », a  déclaré Djiba Milimono, responsable du projet du Grand Concours Jeunes Entrepreneurs.

Après Conakry,  « le 12 juillet, nous irons à Boké et Kindia ; là, nous avons 40 candidats à Boké et 32 candidats à Kindia. Ensuite, nous irons à Labé, Mamou, ainsi de suite jusqu’à Nzérékoré, pour boucler la pré-sélection. Les autres régions, il faut rappeler, nous allons retenir trois projets par région. La zone spéciale de Conakry, nous allons retenir cinq ; ce qui va nous faire 26 projets en tout », a expliqué  Djiba Milimono.

Et de renchérir : « Après, on va les former en techniques de montage de projets sur deux semaines. Ensuite, on va continuer sur les quarts de finale, demi-finales et la finale. Cette fois-ci, ça sera sur un plateau de télé. A la finale, nous aurons huit (8) projets qui vont être retenus pour le financement, à raison d’un projet par région. L’OIM va financer ces projets, à raison de 50 millions par projet ».

De son côté, Mohamed Condetto Touré, membre du jury, explique  que « les critères de ce concours de jeune entreprenariat, c’est d’abord le profil des candidats. Quels sont leurs niveaux de compétences ? Est-ce qu’ils sont vraiment des jeunes ? Donc, le côté profil compte beaucoup, mais aussi le côté innovant, c’est-à-dire les jeunes vont nous proposer des activités qui ne sont pas courantes. Ils vont montrer leur façon de faire (…) Autant tu es novice, autant tu as de la chance de gagner le prix. C’est pour vous dire qu’on veut des gens qui rêvent, pour les aider à transformer leur rêve en une réalité », a-t-il laissé entendre.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici