Le mardi 25 février 2020, Son Excellence Monsieur Matsubara Hideo, Ambassadeur du Japon en République de Guinée et Monsieur Arnédo Houeto, Président du Rotary Club de Conakry et Maître Sékou Cheick Condé, Président de la Fédération Guinéenne de Karaté et Arts martiaux Affinitaires, ont signé les contrats de don pour deux micro-projets.

Le projet de reconstruction du collège de Mankountan, d’un montant de 799 620 500 Francs Guinéens, a été présenté par le Rotary Club de Conakry. Ce don va permettre la reconstruction d’un bâtiment de cinq classes, ainsi qu’une direction. Le collège compte actuellement 560 élèves pour 8 salles fonctionnelles. Mais le premier bâtiment de 4 salles est en ruine, ce qui limite le nombre de collégiens qui peuvent y être scolarisés, et oblige ceux qui sont actuellement en cours à des doubles vacations. Afin de donner plus de place aux collégiens actuels, et permettre à ceux qui ont abandonné de pouvoir venir, le projet fera donc passer le nombre de classes de 8 à 13, et augmentera le nombre d’élèves de 560 à 670.

Le projet d’extension et d’équipement d’un dojo de karaté à Conakry, d’un montant de 819 215 000 Francs Guinéens, a été présenté par la Fédération Guinéenne de Karaté et Arts Martiaux Affinitaires. Le don va permettre de rénover le rez-de-chaussée et de construire un deuxième étage, qui comprendra une grande salle de karaté et des bureaux. 400 tatamis seront également fournis. Le dojo de la FGKAM se situe dans l’enceinte du Stade du 28 Septembre. Cependant, le bâtiment, qui ne comprend qu’un rez-de-chaussée, est trop étroit pour les quelques 200 karatékas qui s’y entraînent. Et les locaux actuels ne permettent pas l’organisation de tournois importants. Avec sa surface doublée par le projet, le dojo du Stade pourra mieux accueillir les karatékas au quotidien, et près de 1 800 d’entre eux lors de futures compétitions.

 Par ces projets, le Japon poursuit son appui au développement de la Guinée, notamment dans les domaines de l’éducation et du sport, dans la lignée des recommandations de la 7ème Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement de l’Afrique (TICAD 7), et en accord avec le Programme National de Développement Economique et Social de la Guinée.

Source: Ambassade du Japon

Publicités