« On ne reviendra pas sur notre décision. Quand-même. Mais on trouvera une solution pour la femme », a dit ce mercredi 28 août, le maire de la commune de Ratoma, qui a rencontré à Conakry, les femmes et les autorités administrative et religieuse du quartier Sonfonia.

Dans les locaux de la mairie de la commune de Ratoma, Issa Soumah, et ses collaborateurs ont rassuré ces femmes de leur bonne foi à faire rayonner la commune, mais dans la « quiétude, l’équilibre et la sécurité de tous les citoyens de la commune ».

L’objectif de la réunion était de trouver des solutions au débrayage des femmes hier mardi suite au remplacement madame Nabinty Traoré à la tête de l’administration du marché de Sonfonia Gare.

Le maire a écouté la préoccupation des femmes, qui dans les différentes langues du pays, ont fait des plaidoyers pour le retour de l’administratrice, qu’elles qualifient de « gentille, bonne et surtout capable de bien diriger le marché ».

Après les avoir écoutées, le maire à son tour, a exposé toute sa bonne foi, a dit qu’il a d’immenses projets pour ladite commune avant de les inviter à « calmez les autres dans votre quartier (…) laissez-nous continuez notre travail, pour la dame peut être que nous la ferons revenir ou lui trouverons quelque chose d’autre ». 

Au sortir de l’entretien le maire a expliqué : « Ce qui est à la base de ça, c’est que dans les communes, nous avons eu un premier entretien avec les administrateurs des marchés et c’est sur ces marchés que les communes comptent pour faire certaines activités. Et naturellement, si ça ne marche pas à ce niveau-là, on est obligé de procéder à des changements. Et c’est au cours de ce changement-là, je crois qu’il y a eu des problèmes. Pour ça là, nous allons trouver une solution. Mais rassurez-vous, on ne reviendra pas sur notre décision, quand-même. Mais on trouvera une solution pour la femme. »

Enfin, « je crois qu’on a été très clair. On ne promet rien et on ne change pas de décision, une décision est prise, elle ne peut pas être changée comme ça », a-t-il fait savoir.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com