C’est dans l’enceinte du jardin 2 octobre de Conakry que Mme Kany Diallo, ministre du Plan et du développement économique, a ce vendredi 13 décembre, lors d’une rencontre de travail, remis officiellement des engins roulants et équipements informatiques à 8 inspecteurs régionaux et 38 directeurs préfectoraux et communaux du Plan et du Développement économique.

Pour cette remise, ces structures, à savoir 8 inspections régionales ont chacune bénéficié d’un pickup de marque Toyota Hilux avec des pièces de rechange, d’ordinateurs Dell, d’imprimantes et des accessoires. Les 38 directions dont 33 préfectorales et 5 communales ont chacune acquis une moto et des équipements informatiques pour faciliter l’accomplissement de leur mission.

relancer le dialogue entre le cabinet et les responsables des structures déconcentrées

Pour le contexte, la ministre Kany a rappelé : « l’évènement de ce jour s’inscrit dans l’assistance qu’on donne au niveau déconcentré pour pouvoir équiper les structures afin qu’elles fassent correctement le travail. Ce don s’inscrit dans le cadre de la redynamisation et de la mise en œuvre de l’ensemble des actions de planification. La rencontre de ce jour doit déjà permettre de relancer le dialogue entre le cabinet et les responsables des structures déconcentrées que vous êtes. De ce dialogue, j’attends en particulier, que vous soyez bien informés des responsabilités qui vous incombent, des outils de planification et du contenu du plan de renforcement de capacités des services centraux et déconcentrés. »

ces moyens devront être utilisés dans le cadre strict de l’exercice de vos fonctions

« Comme vous pouvez ainsi le constatez, l’année prochaine marquera la fin de l’actuel PNDES et il nous faudra nous engager dans l’élaboration du PNDES 2021-2025. C’est pour cela, il est nécessaire de parachever la réorganisation du système national de planification ; l’un des principaux volets des reformes auxquels je faisais mention plus haut. Cette perspective appelle à renforcer les capacités du système national de planification à tous les niveaux avec un accent particulier sur la capacité institutionnelle et technique au niveau déconcentré. C’est pourquoi le gouvernement sous le leadership de son excellence monsieur le Président de la République à travers mon département, a bien voulu meubler les différents cadres organiques de ce nouveau système. Ensuite des moyens importants ont été mobilisés pour vous équiper en matériels informatiques et logistiques ; ces moyens devront être utilisés dans le cadre strict de l’exercice de vos fonctions respectives en vue de la redynamisation de vos structures », a-t-elle exposé plus loin.

Avant de déclarer en fin : « Je ne pourrais conclure sans vous rappeler l’importance du rôle des structures déconcentrées dans l’élaboration du nouveau plan de développement économique et social PNDES 2. C’est pour cette raison que des efforts particuliers ont été fournis, pour justement vous donner les moyens de jouer ce rôle pleinement. Je compte sur la volonté, l’engagement, le dynamisme de chacun d’entre vous, pour que le nouveau plan prenne en compte toutes les dimensions de la panification jusqu’aux niveaux les plus déconcentrés. »

Par ailleurs, elle a tenu à remercier les partenaires techniques et financiers, notamment la Banque africaine de développement et le PNUD grâce au financement desquels, cette action a été possible.

c’est nous qui constitutions le métronome du développement 

Mohamed Keita, inspecteur régional du Plan et du développement économique de Nzérékoré a confié ses sentiments en ces termes : « je vais vous dire, que c’est la première fois. Madame n’est pas passée par mille chemins. Elle est allée vers le but, c’est-à-dire le renforcement des capacités des services déconcentrés qui constituent la cheville ouvrière du développement économique du pays. Donc nous ne pouvons que la remercier. On parle de plan, mais c’est nous qui constitutions le métronome du développement ; parce qu’il faut planifier pour que les partenaires financent. »

si les services déconcentrés sont appuyés, c’est une grâce

A son tour, Bernadette Zogbli Soumaro, directrice communale du plan et développement économique de Kaloum estime que : « c’est un premier geste auquel je prends part depuis que je suis au département. Le plan étant le bureau d’étude du gouvernement, parce que c’est là que tous les documents de développement se produisent. Donc si les services déconcentrés sont appuyés, c’est une grâce. Cela va permettre à ce que le département puisse mieux travailler, parce que le développement commence du bas vers là-haut. »

A la fin de la rencontre, le collectif des inspecteurs et directeurs a demandé dans un mémorandum adressé à la ministre Kany Diallo, des séances de formations en analyse économique et en suivi et évaluation des projets et programmes de développement. Chose à laquelle Mme la ministre a accédée, en annonçant prochainement des visites de terrain et formations en faveur des représentants des différentes structures déconcentrées.  

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com