Sébastien Nadot, député français, a dans une tribune, appelé « la France à soutenir la démocratie contre la dérive autoritaire d’Alpha Condé ». Le député exclu (décembre 2018) du groupe La République en marche (LREM), révèle qu’ « en lien avec les principales forces politiques et les médias d’opposition, je suis alerté de toute part par la gravité de la situation qui laisse craindre une dérive autoritaire du régime et le déclenchement d’une guerre civile inter-ethnique ».

Selon lui, « de nombreux cadres du principal parti d’opposition, l’UFDG, sont arrêtés par les forces de sécurité. Des médias d’opposition sont attaqués sur le plan judiciaire. Des premiers assassinats interethniques ont lieu ».

De graves accusations qui n’ont pas laissé de marbre Mouctar Diallo, ministre de la Jeunesse.

« La déclaration du député français Sébastien Nadot sur la Guinée exprime une position partisane qui relève de l’agitation politique. Elle n’est pas éclairée par des informations neutres, objectives et larges. On peut lui démontrer l’impertinence de sa position par des échanges contradictoires s’il le souhaite », a sollicité le ministre Diallo.

Focus de guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.