Moustapha Naité, ministre des Travaux publics, rencontre les entreprises adjucataires des projets en cours au niveau de son département. L’objectif de ces rencontres est de mettre un point sur l’évolution des différents chantiers. Le Ministre souhaite les écouter sur le niveau d’avancement de chaque projet, les difficultés majeures rencontrées et les dispositions envisagées pour la poursuite normale des activités. A la sortie de chaque rencontre, une date de redémarrage des travaux sera fixée.

La rencontre regroupe le conseiller du Chef de l’État en charge des infrastructures, les responsables et techniciens des entreprises, les missions de contrôle, l’Administration et Contrôle des Grands Projets et les différentes directions concernées par chaque projet.

Vendredi 13 Septembre 2019

Cette première a regroupé les entreprises BEGEC-Travaux, Henan Chine, CGC, leur mission de contrôle et la représentation de l’administration de contrôle des Grands Projets.

Dabola-Cissela : (Groupement BEGEC-Travaux/Henan Chine) : l’installation du chantier est terminée, une mission de contrôle est déjà en place. En terme de démarrage, les travaux sont prévus le 01 Octobre 2019.

Gueckedou-Kondebadou (BEGEC-TP/Henan Chine) : base vie terminée, mission de contrôle sur place. Des échanges sont en cours pour une partie des études avec la mission de contrôle. Les travaux redémarrent au plus tard le 10 Octobre 2019.

Coyah-Forécariah (BEGEC-TP/Henan Chine) : les travaux pour le moment se situent au niveau des constructions et d’aménagement des sites d’hébergement. Pour accélérer les premiers travaux, il est prévu d’entamer des discussions afin d’obtenir des accords préalables. Du côté du gouvernement, les indemnisations seront bouclées d’ici fin septembre 2019, pour un redémarrage effectif le 05 Octobre 2019.

LOLA-DANANE (Henan Chine) : les Premiers 30km sont terminés sur les 39,78 km prévus. Redémarrage prévu pour le 01 Octobre 2019 sous réserve de finaliser certains détails techniques liés aux indemnisations (27 Septembre 2019).

SIGUIRI-Kintinia (HENAN CHINE) : 34km de route nationale et 5km de voirie, les travaux exécutés à 80% et à cause de la faible pluviométrie, les travaux continuent et finiront plus tard Novembre 2019.

Kérouané : (BEGEC-Travaux/CGC) : Les études sont en cours et les démarches continuent pour les recherches de financement.Pour le cas de financement, l’Etat est prêt à trouver des lignes avec AFRIXIMBANK.

Coyah-Kouleté : (CGC) : plan d’installation terminé (reste équipement laboratoire et décoration bureau). Les permis d’exploitation des carrières sont obtenus. La difficulté majeure réside au niveau de l’accès aux bases de l’entreprise pour l’acheminement des matériaux. Le début des travaux de dégagement est programmé pour le 05 Octobre 2019

Pont Koussi :(CGC) : les travaux sont à 65% et la fin est prévue pour Décembre 2019.

Pour finir, les travaux d’entretien des voiries resurfacées ont été programmés pour début Octobre 2019. Ils concerneront l’ensemble des plus grands axes de Conakry, travail qui se fera parallèlement aux nouvelles constructions.

Lundi 16 Septembre 2019

Dans le cadre de la poursuite des rencontres avec les entreprises, GUITER S.A, qui a en charge la construction de la route Kankan-Mandiana ainsi que les lignes dégradées de Siguiri/Kankan, en présence du Conseiller du Président de la République, de Louis Berger et Gic Mali (missions de contrôles) et l’ACGP a été reçu ce matin par le Ministre des Travaux Publics et les techniciens de son département. Le niveau d’évolution des chantiers a été évoqué et les difficultés rencontrées.


Au niveau de l’évolution, les ouvrages du PK17 au PK48 sont terminés, le terrassement en cours du PK40 au PK55 est à 80% réalisé tandis que le dégagement du PK17 au PK60 est terminé. Globalement, la réalisation est estimée à 25%.

Les travaux sur les lignes dégradées de Siguiri et Kankan sont terminés.

Le redémarrage des travaux sur la nationale Kankan-Mandiana est prévu courant Octobre 2019.

Par la suite, ce fut le tour de la nationale N°1 COYAH-MAMOU-DABOLA : Pour rappel, la construction de cette route nationale N°1 de 370 km est confiée à l’entreprise CRBC et les travaux sont contrôlés par le Bureau Egis.

A date, les études APD sont validées, les plans d’exécution des 50 premiers kilomètres, du Pont de Linsan, des ouvrages de franchissement et des dégagements sont validés par la Mission de Contrôle. Les ouvrages d’assainissement et la structure des chaussées sont en phase de validation.

L’entreprise sollicite le paiement des indemnisations lui permettant d’acheminer ses engins sur les sites notamment au niveau du pont Linsan.

Toutefois, elle est disposée à commencer les travaux en attendant le règlement de cette question d’expropriation sur des endroits non concernés.

Pour les autres tronçons restants, les études de validation se feront progressivement par le Bureau Egis.

La reprise des travaux proprement dits est prévue pour le 30 septembre 2019.

S’agissant de la reconstruction des voiries urbaines de la ville de Conakry, l’entreprise CBITEC est adjucataire de ces travaux qui seront contrôlés par le Bureau Egis.

Pour l’instant, les travaux sur la construction de la base logistique de Kagbelen sont à 60% réalisés, les carrières identifiées et la production est prévue pour fin octobre 2019.

Les levées topographiques et les études de trafic pour 22 voies de routes et d’échangeurs sont achevées. Des recommandations ont été données par le Ministre de revoir la structure des chaussées par endroits afin d’orienter les investissements sur les routes principales.

Selon le Bureau de contrôle, il est possible de démarrer les travaux le 01 Octobre 2019.

Mardi, 17 Septembre 2019

Pour la poursuite de la série de rencontres, l’entreprise OAS a présenté l’ensemble des projets qu’elle a eus dans le portefeuille de l’Etat notamment celui du tronçon Dabompa-KM36 jusque-là non réceptionné.

Pour le Ministre, il est inadmissible que l’Etat s’engage à mettre des moyens à la disposition d’une entreprise et qu’elle soit incapable de réaliser des travaux de qualité.

Pour rappel, à la réception provisoire de ce chantier il y’a quatre (4) ans, des réserves avaient été émises par les ingénieurs du département en charge des Travaux Publics, de L’ACGP et de la mission de contrôle.

A cet effet, le Ministre exige à ce que l’entreprise OAS revienne sur les travaux sur fonds propres et sans délai sous réserve d’une poursuite judiciaire.

Avec la Cellule de Communication du MTP

Publicités

Laisser un commentaire