Le forum économique Guinée/Maroc tenu récemment à Casablanca (Maroc) a, pour de nombreux observateurs, été une réussite. Ceux-ci pensent par ailleurs que la Guinée ne doit pas s’arrêter à cause d’ébola. Ce n’est cependant pas l’avis du parti de Sidya Touré, l’UFR, qui commente à travers sa cellule de Communication, ce forum en des termes pas très…économiques.  B.C.

‘‘Au moment même où la communauté internationale est mobilisée pour combattre l’épidémie Ebola, que des pays voisins atteints par la maladie concentrent toutes leurs énergies, moyens matériels et financiers pour stopper sa propagation, le Gouvernement guinéen lui, se préoccupe à organiser un show économique au Maroc. Pour attirer les investisseurs dit-il ?

Le même Gouvernement qui a décrété l’état d’urgence sanitaire fort tard, s’est permis d’organiser un forum économique dans un autre pays, en occasionnant le déplacement d’une centaine de personnes à coût de plusieurs millions de GNF. Donnant ainsi l’opportunité à ces guinéens prédateurs tous hauts responsables de l’Etat, de passer des séjours de rêve dans les hôtels marocains les plus huppés et s’offrir des primes insolentes, tout simplement astronomiques. Cependant, la population guinéenne se meurt du fait d’Ebola, plus de 500 morts selon les chiffres officiels. Les autorités du Liberia voisin conscientes de la réalité du danger, trouvent inadmissibles que certains de leurs responsables sous quelque prétexte que ce fut, restent longtemps en dehors du pays. Ces fautifs à leurs yeux fuyant la maladie, sont intimés de revenir dans les meilleurs délais afin de participer à la lutte contre Ebola, alors qu’en Guinée des vacances aux frais du prince sont organisées à l’intention des nôtres.

Plus de 800 milles euros, l’argent du contribuable guinéen, sont sortis des caisses de l’Etat pour organiser un forum qui n’a nullement sa raison d’être, en ce moment où notre pays est sécoué par cette crise sanitaire incontrôlable, sans précédent. Ce montant aurait pu servir à faire face aux malades, à l’achat des kits, à assister les médecins sous-équipés, et à faire efficacement face aux nombreux besoins de plusieurs familles touchées par l’épidémie.

Mais cette attitude du régime d’Alpha Condé ne surprend plus personne, elle est l’expression de son dégoût à l’endroit des populations de notre Pays. La préoccupation d’un gouvernement responsable, devant une telle urgence serait de faire de la lutte contre Ebola, sa priorité absolue depuis l’identification du premier cas. Le dispositif mis sur place par certains pays en est une illustration parfaite d’Etat responsable. Nous en voulons pour preuve le cas de l’étudiant guinéen arrivé porteur du virus au Sénégal, aujourd’hui hors de danger grâce à la diligence de sa prise en charge médicale.

A l’état actuel des choses, qu’allons nous faire des résultats de ce forum inopportun et de ses accords, quand bien même il est de notoriété publique que les placards du Gouvernement guinéens débordent de contrats et de conventions dans tous les domaines de l’économie mais qui n’ont jamais suivi d’effet, en vue d’impacter sur le niveau de vie des guinéens. Cette duperie d’un très mauvais gout n’amuse plus personne car, ce n’est pas converti en action tangible, des numéraires censés alourdir les poches en pièces sonantes et de condiments à mettre dans les marmites de nos braves femmes en peine de jour en jour.

Où sont les impacts des accords et conventions signés avec tambours et trompettes bien avant au Maroc, également à l’arrivée du Roi Mohamed 6 et ceux du très fameux forum économique de Dubaï ?… Il serait bougrement temps de concrétiser un tant soit peu ces poudres aux yeux, que d’occasionner les sorties d’argent mafieuses parce qu’on sent la fin d’un régime déjà aux abois, approcher à grand pas.

Si on veut rassurer les investisseurs et bailleurs à venir en Guinée, la détermination du gouvernent à combattre le virus maudit, les mesures prises pour soigner les malades et à circonscrire la maladie, rassureraient plus que tout autre subterfuge.

Plutôt que d’organiser des Mamayas, des Marathons et des forums insensés, il serait mieux de mettre tous les moyens en place pour l’éradication de l’épidémie Ebola de notre pays.

Ebola éradiqué en Guinée, aura comme conséquence immédiate un formidable crédit pour le gouvernement, un climat des affaires attrayant et que sais-je encore de positif et de positif ? Voilà ! Ce qui aura tout le loisir de rassurer les investisseurs qui vont accourir et surtout les populations guinéennes, dont le bonheur devait compter plus que tout au monde aux yeux des autorités du pays, mais Hélas’’.

 

 

Publicités