Charles Wright

Le ministre de la Justice et des droits de l’homme, Alphonse Charles Wright, a instruit des poursuites judiciaires contre Mamadi Sanfina Diakité, président de la Cellule de Traitement des Informations Financières (CENTIF). Il lui est reproché des faits présumés de « refus illégal d’un service légalement dû et corruption ».

On l’accuse de refuser la transmission d’informations permettant la manifestation de la vérité dans les affaires de « corruption d’agents publics et détournement de deniers publics ».

Pour rappel, Mamadi Sanfina est le fils d’un conseiller à la présidence de la Transition qui, lui-même est l’oncle d’un gros ponte de cette présidence.

Focus de guinee7.com