.
Poursuivis pour détournement de deniers publics, Paul Moussa Diawara ex-directeur de l’office guinéen de publicité (OGP) et Enza Bayo ex-comptable de la même institution étaient ce mercredi 17 octobre, au tribunal de première instance de Kaloum pour la poursuite des débats du procès qui les oppose à l’agent judiciaire de l’Etat.

L’avocat de la partie civile estimant la procédure importante a pour un premier temps demandé son renvoie à la huitaine pour qu’après le changement d’équipe, le nouveau juge puisse bien prendre connaissance du dossier.

Voyant sa demande refusée, l’avocat de la partie civile Me Facinet Sylla, a posé des questions à Paul Moussa Diawara, autour des documents qu’il a à sa disposition, et qui, selon lui ont été signés de l’ex-directeur atteste des sorties d’argent destinées à des contrats, prestations, formations et voyages du personnel.

Tout en répondant à certaines questions, notamment sur les voyages et les formations dont ont bénéficié les employés de l’OGP, Paul Moussa Diawara a annoncé avoir des preuves et assurer de les soumettre au tribunal pour la justification de la gestion de ces fonds.
Au vu de tout ceci, l’avocat de la défense Me Salif Béavogui, a demandé l’expertise de la contradiction, afin de pouvoir faire une comparaison entre ce dernier et le rapport d’expertise venant d’un certain expert-comptable, nommé Kahim Magassouba, selon lequel rapport plus de 39 milliards de francs guinéens doivent être justifiés par l’ex-directeur général de l’OGP.
Avant de renvoyer le procès à la date du 31 octobre prochain, le président du tribunal a ordonné le dépôt des dossiers justificatifs, afin de pouvoir ordonner une expertise de contradiction comme le demande l’avocat de la défense.

Au sortir de la séance, les avocats n’ont pas voulu nous faire de compte rendu.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici