Suite à la sortie médiatique du pool d’avocats du Djoma Group hier lundi, le procureur général près la Cour d’appel de Conakry, Alphonse Charles Wright, a répliqué, ce mardi 1er février à cette sortie au cours d’un point de presse qu’il a organisé à son bureau.

« Le parquet général près la Cour d’appel de Conakry constate avec regret la communication erronée et de détresse par voie de presse du pool d’avocats constitués par Djoma Group en désespoir de cause suite à l’intervention de monsieur le procureur général près la Cour d’appel de Conakry en date du 21 janvier 2022 devant la presse et au communiqué de monsieur le procureur spécial près la Cour de répression des infractions économiques et financières (CRIEF) », a déclaré, Alphonse Charles Wright.

« Le parquet général maintient ses accusations au nom de la société guinéenne qui a souffert des préjudices énormes liés aux faits de détournement dont les corollaires sont, entre autres, la pauvreté, le chômage, l’enrichissement illicite,… puisque le ridicule ne tue pas j’attends promptement cette plainte devant les juridictions compétentes », a-t-il ajouté.

Ci-dessous l’intégralité du communiqué.

Charles Write Djoma

Bhoye Barry pour guinee7.com