Le Président Alpha Condé n’a pas l’envie ni la culture du repos dans sa vie laborieuse d’homme et ses fonctions contraignantes de Chef de l’Etat. Ses collaborateurs sont tous impressionnés par sa capacité de travail et son énergie  hors pair, le tout mû par une passion de la Guinée qui est sans limites ni mesure. Beaucoup d’entre- eux confient la difficulté à s’adapter à son rythme,  insoutenable, dans le traitement et le suivi des dossiers de l’Etat qu’il connaît du bout des doigts. Chacun est interpellé régulièrement sur l’évolution de sa part de travail et se demande, impressionné, comment le Président arrive à tout savoir dans le moindre détail et peut se rappeler tout.

Le Professeur Alpha Condé, réputé avoir une mémoire d’éléphant, n’oublie rien donc, se souvient de tout, et mène ainsi la vie dure à ceux qui tentent de se soustraire à leurs engagements ou n’honorent pas leurs promesses. Un de ses visiteurs qui l’a appris, à ses dépens, chaque fois qu’il rencontre quelqu’un qui se rend chez le Président Alpha Condé partage, volontiers, son expérience avec l’homme : “Surtout se rappeler toujours ce qu’on lui dit”. Lui, qui ne s’était pas souvenu de sa conversation avec l’hôte de Sékhoutouréya, a été ébranlé lorsque le Professeur Alpha Condé lui a fait savoir qu’il s’était contredit : “Ce n’est pas ce que tu m’avais affirmé la dernière fois”, s’est-il vu asséner.

Les années et le temps n’ont  altéré, en rien, la mémoire du Président qui garde toute sa lucidité et le sens du discernement, même si parfois, courtois et délicat, il peut se garder de relever les incohérences et les égarements dans les propos de son interlocuteur. L’esprit vif, attentif à chaque propos tenu et comportement affiché devant lui, il fait vite le tour des questions abordées avec lui et n’a aucun mal à cerner les personnalités les plus complexes. C’est connu de tous, il n’a pas de temps à perdre, prend chacun au mot et attend de tous de partager son ambition pour la Guinée, d’y adhérer, afin qu’il soit au rendez-vous avec son peuple, si cher à son coeur depuis toujours comme chacun s’en rend compte chaque jour davantage.

Après les batailles politiques âpres et périlleuses dont il est à peine sorti, homme des grands défis, il s’est engagé dans le combat de l’émergence économique de la Guinée dont il veut faire la deuxième économie de l’Afrique de l’Ouest. Il y croit dur comme fer, et ne laisse le moindre répit à personne dans cet objectif personnel devenu une ambition nationale fièrement affichée. Napoléon disait “je gagne mes batailles avec les rêves de mes soldats”, le Professeur Alpha Condé, quant à lui, relève ses défis avec sa détermination personnelle, dans laquelle il finit par entraîner chacun et tous, ainsi qu’avec l’engagement de son peuple qu’il sait mobiliser comme personne. Il conditionne la collaboration et la relation  avec lui  à des mots clés :  Loyauté,  Compétence et intégrité ( LCI).

Homme pressé et impatient d’obtenir des résultats, il n’arrête pas de cogiter, consulter, interpeller pour une Guinée meilleure et des Guinéens plus heureux, même  lorsqu’il part, malgré lui, en vacances pour avoir un repos mérité. Ainsi, depuis qu’il a quitté le pays, il reçoit, multiplie les contacts, n’arrête pas de téléphoner à tout le monde pour s’informer de toutes les opportunités pour le pays, mobiliser les partenaires et les investisseurs pour combler les besoins de développement de la Guinée. Plutôt que de profiter de ses vacances et s’adonner à des loisirs, comme chacun le ferait, il continue de travailler, sans relâche, parfois au grand dam de certains de ses proches et de son entourage, au point que pour beaucoup de ses collaborateurs et interlocuteurs, le Président Alpha Condé n’est pas un vacancier, mais plutôt un pèlerin de la cause guinéenne qui hante ses nuits et occupe ses journées.

Et, comme pour bien montrer qu’il est à la tâche, et prévenir aussi qu’il compte mettre à profit son séjour privé pour travailler et faire travailler plus à la rentrée avec d’autres ambitions nées des réflexions de sa retraite studieuse, il a dit à tous ses collaborateurs de se préparer à plus d’ardeur et de pression à leurs postes de travail les jours à venir. Il s’en amuse, conscient que peu de personnes comprennent qu’il ne soit pas quelqu’un de commun.

Pour le Professeur Alpha Condé, sous sa direction, la Guinée doit être le Premier de la classe, acteur de son destin, afin de combler son retard dans tous les domaines, et surtout s’imposer comme la locomotive d’une Afrique qui croit en elle et qui se fait respecter. C’était son combat d’hier, c’est son défi d’aujourd’hui. Rien ni personne ne pourra l’arrêter dans la voie qu’il s’est choisie, ou contrarier l’ambition qu’il porte pour la Guinée et l’Afrique depuis toujours avec ses fortes convictions et son obstination phénoménale.