L’ancien parti au pouvoir ne se porte apparemment pas mieux que son leader charismatique alité, selon les informations officielles, dans un hôpital à Abu Dhabi.

Une guerre de succession d’Alpha Condé qui couvait depuis longtemps a éclaté au grand jour ces derniers temps. Une partie de la formation politique aurait mis en place un Conseil exécutif provisoire présidé par un certain Kassory Fofana pour réorganiser le parti, lui donner les chances de reconquérir le pouvoir perdu dans la douleur le 5 septembre dernier suite au coup d’état du colonel Doumbouya.

Ce conseil qui aurait eu le soutien indispensable d’Alpha Condé, est contesté par une autre faction qui fait dire au journal Jeune Afrique que « Kassory a tenté un hold up sur le parti ».

Et le communiqué de la direction nationale de la communication du RPG, de ce 8 mars, n’apporte aucune lumière à l’affaire. Sauf nous dire ce que nous savons tous : la liste des noms désignés comme membres du conseil exécutif n’est pas officielle ! Pour rappel, cette liste a fuité sur les réseaux sociaux avant d’être reprise par la presse.

Cette direction de la communication a donc pris la parole pour ne rien dire. Sinon qu’en rajouter à la confusion. Elle a été incapable de d’attester si effectivement le conseil exécutif a bel et bien été mis en place. Et que Kassory a-t-il oui ou non été mis à sa tête ? C’est de ça qu’il s’agit.

Peut-être que la déclaration dite importante du RPG, ce mercredi, donnera plus de clarté quant à l’avenir de l’ancien parti au pouvoir qui a tout pour revenir sur l’échiquier politique national mais peut, par un petit mauvais choix, tomber dans l’abime.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com