Conakry, 30 aout 2019 (AGP)-Dans  une  offense  de  charme menée  en prélude   à une  précampagne  pour  les  prochaines  consultations  électorales, le ministre  de la Défense Nationale est allé « recimenter » les bases  et rampes de lancement  des idéaux  du RPG dans le  fief  connu  de  Siguiri. Pour  Docteur  Mohamed Diané « Siguiri reste  et  demeure la  capitale incontestée et  le  bastion  imprenable  du  RPG ». Bien que la visite à Siguiri  soit «  une  symbolique  démarche  permettant  de  continuer à  écrire  la glorieuse  histoire démocratique  du  RPG  et  de  la  Guinée », le  ministre  de la Défense  a  soutenu ( dans  son discours)  que  Siguiri  et  les  Siguirika  ont  épousé  la  démocratie  prônée  par  le  RPG  au  début  des  années  ‘‘90’’  et  ils  ont  même  décidé  unanimement  d’offrir  leur  cœur  au Pr  Alpha  Condé, bien avant  son retour  triomphal  au  bercail  en  mai  1991. Selon lui, les  Siguirinka  sont  des  exemples  concrets  et  vivants du  véritable  militant  qui  a  résisté  aux «  tueries, intimidations, brimades, tentatives  de  corruption, violences,  calomnies  et  aux  médisances et  séries de  désinformation ». Et  comme  pour  rappeler  aux  siguirinka  les  dessous de  leur  combat historique, Docteur  Mohamed  Diané  a  évoqué  ou exhumé  les  mauvais  rôles  joués  par  les  caciques  du  PUP dispersés  actuellement  entre l’opposition , la  société  civile  et  la  mouvance  présidentielle. C’est  de cette  dernière  structure politique  que  les  transfuges du  PUP  devraient  se  souvenir  du mal qu’ils  ont  fait en  1993 aux  électeurs  de  la  Haute  Guinée, ce,  à  travers  les  révélations  du  ministre  de  la  Défense : « Ne  vous  laisser  pas  distraire  par des  vendeurs  d’illusions  en perte  de  vitesse  qui  se  sont  accaparés( dans  un passé pas  si  lointain  et  à  travers  une  complicité  passive  ou  active)  de  notre  victoire, en annulant  de  façon  flagrante et  honteuse, nos  votes dans  cette  même  ville  de  Siguiri ainsi  qu’à  Kankan. Or, ils (ces transfuges  du  PUP) n’ont  absolument  rien  fait, sur  le  terrain,  de  ce  hold-up  électoral, sinon  que  d’appauvrir  les  Guinéens ».

Cette belle leçon d’histoire du ministre de  la  Défense  est  un  rappel  à l’ordre  à  ceux  qui  s’agitent  impunément  au  nom  du  RPG  qu’ils  ont  toujours  piétiné. Et c’est pourquoi  Docteur  Mohamed  Diané  a  demandé  aux  militants  de  Siguiri  de  ne  pas  renoncer à «  leurs  droits  légitimes  de  décider  d’eux  mêmes  de  l’avenir  de  la  Guinée, car, a-t-il ajouté, dans  un  franc-parler : « Nul  n’a  le  titre  foncier  de  la  Guinée  dans  ses  tiroirs et  nul  n’a  le droit de  vous  intimider  ou  de  vous  menacer à Siguiri. Nous  sommes  les  artisans et  les  sentinelles  de  la  démocratie  guinéenne. Et  nous  le resterons, car  nous  ne  sommes  pas  de  ceux  qui  ont attendu  leur  renvoi  d’un quelconque  gouvernement, pour  découvrir  les  valeurs et  les  vertus  de  la  démocratie. Au  contraire, ces  valeurs cardinales  font  partie  intégrante  de  notre  ADN. »

En  louant  la  capacité, l’expérience et  les  moyens  humains  qui  ont  permis  au Pr  Alpha  Condé  de  réaliser  depuis  2011 des  progrès  dans tous  les  secteurs  de  la  vie  de  la nation, le  ministre  de  la  Défense  a  demandé  aux  Siguirinka  de « redoubler de  vigilance et  d’engagement  militant  afin  que  le  RPG  et  ses  militants  sortent  largement  victorieux  lors  des  prochaines  échéances  électorales ».

Selon  lui, le  RPG  est  un  Parti  d’avenir  et « tant  que  les  Guinéens  nous  accorderont leur  confiance  et  leurs  suffrages, nous  répondrons  présents à  l’appel  de  ce  peuple   fier de  qui  nous  tirons  notre  légitimité », a conclu Mohamed  Diané, ministre  de  la  Défense.

AGP-BDS-AND