C’est ce samedi 23 septembre 2017, qu’au cours de son assemblée générale ordinaire, le parti du Rrassemblement du peuple de Guinée (RPG) a fait une déclaration, lue par M. Lansana Komara, secrétaire administratif. Dans cette dernière, il a lancé une mise en garde contre les soi-disant commanditaires des violences survenues à Boké et promis de chercher justice. Nous vous proposons quelques passages de cette déclaration.

Le parti a dénoncé : « Comment des revendications portant sur la fourniture de certains services socioéconomiques de base, peuvent-elles aussi vite basculer en contestation politique violente, visant surtout les importantes  infrastructures réalisées à la faveur des fêtes tournantes  de l’indépendance, dont Boké fut la première étape. La mise à sac de notre siège local à Boké par des hordes de barbares, est l’expression la plus éloquente et l’une des preuves irréfutables que ces regrettables évènements ne sont point spontanés. Il est clairement établi aujourd’hui, que les fauteurs de ces troubles, sont effectivement à la solde de certains partis politiques pyromanes qui jouent par la suite aux pompiers. C’est ici le lieu pour nous, de mettre en garde et de prendre à témoin l’opinion publique nationale et internationale, sur les fâcheuses conséquences incalculables et imprévisibles de leur sordide dessein. Nous leur rappelons que jamais la violence et le rue ne permettront à quelqu’un et à qui que ce soit d’accéder au pouvoir en Guinée. »

La déclaration continue  : « Devant l’escalade de la violence et du vandalisme des biens de nos braves et laborieuses populations, nous lançons un appel au calme et demandons aux autorités chargées de restaurer l’ordre public, à prendre toutes les dispositions, en vue d’un retour à la quiétude dans la cité, tout en mettant hors d’état de nuire ces individus aux lugubres velléités. Aux autorités compétentes, nous demandons une enquête très approfondie et minutieuse pour démasquer et interpeler tous les fauteurs de troubles et leurs commanditaires tapis dans l’ombre afin qu’ils subissent la rigueur de la loi. »

Enfin : « Aussi, faut-il rappeler également que nul n’a le monopole de la violence. En état de cause, le RPG Arc-en-ciel réaffirme sa détermination à défendre et à préserver les acquis démocratiques obtenus par le peuple de Guinée, au prix de lourds sacrifices. »

A noter que les points a l’ordre du jour au compte de cette assemblée générale étaient la lecture cette déclaration, la situation politique du pays et la lecture du rapport de la société civile (Le Balai citoyen), sur la marche de l’opposition.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7. com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici